Maladies professionnelles:  Signature d’une convention entre les ministères  de l’Agriculture et de la Santé

0
421

 

 Une convention cadre dans le domaine de la  médecine du travail a été signée, jeudi, entre les ministères de  l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, de la Santé, de la  Population et de la Réforme hospitalière, visant la protection des personnels et des professionnels du secteur de l’agriculture des risques  sanitaires inhérents aux différentes activités du secteur agricole et de la pêche.

A l’issue de la signature de la convention par les secrétaires généraux  des deux secteurs au siège du ministère de l’Agriculture, le ministre de l’Agriculture Cherif Omari a déclaré que « cette convention est un acquis   aux personnels et professionnels du secteur à travers tout le pays, devant  

renforcer la couverture sanitaire de toutes les activités liées à  l’agriculture, le secteur forestier, l’élevage et l’aquaculture ». Dans le même contexte, le ministre de la Santé Mohamed Miraoui a indiqué  que « l’application du texte de cette convention devra protéger le personnel et les professionnels du secteur de l’agriculture et de ses filières  des maladies chroniques et celles professionnelles ». Cette convention concerne 40.000 travailleurs dans le domaine de l’agriculture, du développement rural, des forêts et de la pêche et vise à   les protéger des risques résultant des accidents et des maladies professionnels et de tout préjudice à leur santé en raison des activités  

professionnelles exercées, étant donné que le secteur connait de grandes  mutations dont l’utilisation accrue des nouveaux éléments biologiques, des  produits chimiques, des engrais et des produits phytosanitaires qui nuisent l’état de santé des acteurs dans ce secteur. Elle stipule la mise en place des personnels du secteur et leur maintien  dans des postes d’emploi en fonction de leurs capacités physiques et psychologiques en vue de réduire les cas d’invalidité en raison des maladies professionnelles et des accidents de travail. La convention définit également le champ de coopération, l’échange des   informations en matière des risques professionnels et la prestation des services entre les deux parties dans le domaine de la médecine du travail.   Elle vise en outre à détenir des indicateurs fiables concernant l’état de santé et les risques dans le milieu du travail.      

En vertu de cette convention, les deux partis collaborent dans divers   domaines dont l’apprentissage et la définition des dangers professionnels   au niveau des entreprises, des structures et des exploitations agricoles relevant du ministère chargée de l’Agriculture, le contrôle médical des  

employés concernés à travers les analyses cliniques et biologiques et même  via l’imagerie médicale si nécessaire outre la sensibilisation des travailleurs aux dangers professionnels liés à leur activité et la  vaccination des différentes catégories de travailleurs concernés par le programme national de vaccination en milieu professionnel. La convention prévoit, également, la mise en place d’un système   d’information sur les accidents de travail et les maladies professionnelles et à caractère professionnelle survenant dans le secteur agricole y compris les Forêts et la Pêche. Elle stipule, aussi, la réalisation commune   d’enquêtes et d’études sur la santé et la prévention contre les dangers professionnels. Selon le communiqué, cette convention est scindée en un plan opérationnelle faisant l’objet de convention liant l’entreprise et/ou l’employeur sous la houlette de la direction des services agricoles, de la   Direction générale des forêts, de la direction générale de la Pêche et de l’aquaculture, à l’établissement de santé publique (ESP) sous la tutelle de la wilaya et ce, conformément aux dispositions de la loi relative à  l’organisation de la médecine de travail. 

Yasmine Derbal