Mali: le Conseil de sécurité exhorte les parties maliennes à appliquer  « pleinement l’accord » de paix

0
84

 

 

Le Conseil de sécurité de l’ONU a exhorté  dans une déclaration publiée dimanche les parties maliennes à « appliquer  pleinement » l’accord de paix « sans retard supplémentaire ».

Dans sa déclaration, le Conseil de sécurité « exhorte les parties maliennes  à appliquer pleinement » l’accord de paix « sans retard supplémentaire », affirmant qu' »une pleine application de l’accord et l’intensification des  efforts pour surmonter les menaces asymétriques peuvent contribuer à améliorer la situation sécuritaire au Mali ».

Par ailleurs, le Conseil de sécurité a demandé au gouvernement malien  d’enquêter érapidement » sur les attaques perpetrées contre la force de maintien de la paix des Nations unies (Minusma), et de « traduire leurs  auteurs en justice ».

Le Conseil de l’ONU a condamné « dans les termes les plus forts » les  attaques samedi contre des véhicules de la Minusma à Tombouctou et à Tessalit, à la suite desquelles le militaire nigérian a été tué et  plusieurs Casques bleus blessés.

« L’implication dans la préparation, la direction, le soutien et la mise en  oeuvre de ces attaques contre des membres de la Minusma représente une base pour établir des sanctions en application des résolutions de l’ONU »,  précise la déclaration adoptée par les 15 membres du Conseil de sécurité.

Samedi, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, avait déjà  condamné les dernières attaques contre la Minusma, jugeant qu’elles pouvaient s’apparenter à des « crimes de guerre ». La mort du Casque bleu  nigérian est dû à « des assaillants armés non identifiés », avait-il dit.

La Minusma est la mission la plus coûteuse en vies humaines de la  quinzaine d’opérations actuelles de maintien de la paix de l’ONU, avec plus  de 190 morts depuis son déploiement en 2013, dont plus de 120 dans des actes hostiles.