Match amical – Algérie 4 – Tanzanie 1 : L’indiscipline tactique persiste toujours

0
1284

Sur le pont ce jeudi, l’Algérie a tenu son rang en s’imposant 4-1 contre la Tanzanie. Après une année 2017 très décevante, l’Algérie débute 2018 sur une bonne note. Les Fennecs ont déroulé 4-1 face à la Tanzanie au stade du 5-Juillet d’Alger en match amical, dans un 3-4-3 concocté par le sélectionneur Rabah Madjer.

Une victoire peu rassurante. Dans un stade du 5-Juillet vide, ou presque, les Verts affrontaient donc la Tanzanie, pour ce premier des deux rencontres amicales prévues en ce mois de mars. Et comme prévu, Rabah Madjer a disposé son équipe en 3-4-3 : Chaouchi – Mandi, Medjani, Bensebaïni – Ferhat, Boukhenchouche, Bentaleb, Soudani – Hanni, Bounedjah, Mahrez. Le début de match est intéressant, les Algériens jouent haut, récupèrent les ballons et il y a du mouvement devant, des permutations pour libérer les couloirs pour Ferhat et Soudani. Pendant un quart d’heure, on ne sait pas si cette défense à trois tient le choc, les Tanzaniens passant leur temps à défendre. L’Algérie va ouvrir le score pendant ce temps fort sur une récupération de Boukhenchouche qui trouve Mahrez. Le joueur de Leicester fixe et sert parfaitement Bounedjah en profondeur. Le numéro 20 réalise le geste qu’il faut, de l’extérieur du pied gauche pour ouvrir le score. 1-0. Ce but va réveiller les Taïfas Stars. Plus agressifs défensivement, ils vont procéder par attaques rapides, grâce à la vitesse de leurs attaquants. Sur chaque action, Medjani semble en souffrance. Le capitaine algérien cristallise les difficultés d’un collectif à s’adapter dans un nouveau système. Les Tanzaniens vont même se permettre le luxe d’égaliser. Au départ, Boukhenchouche veut jouer en retrait, mais rate sa passe. Sur l’interception, les Tanzaniens obtiennent un corner. Celui-ci est tiré au premier poteau et bien coupé par Kichuya oublié par une défense spectatrice, un Soudani qui est sorti de son poteau et un Chaouchi perdu. 1-1 après 21 minutes. Alors qu’on avait vu des choses intéressantes en début de rencontre, tout devient alors brouillon. On a l’impression de voir une équipe avec des bons joueurs mais sans idée directrice, où chacun fait un peu comme il veut. Et doucement, alors qu’il y avait des solutions en passant sur les côtés, il va y avoir embouteillage dans l’axe avec Hanni, Bounedjah, Mahrez, Bentaleb et Boukhenchouche. A part une vraie occasion pour Ferhat, qui va manquer sa reprise pied gauche suite à une reprise ratée de Bounedjah, les Algériens ne sont pas dangereux du tout. Heureusement les Tanzaniens vont les aider en inscrivant euxmêmes, contre leur camp, le 2e but algérien juste avant la pause. 2-1.

Des sifflets à la pause, Madjer conspué

A la pause, on est une nouvelle fois déçu par la prestation des Verts et face à un adversaire classé 140e au classement FIFA. A part les dix premières minutes, on a vu une équipe brouillonne, pas structurée, et en difficulté sur chaque offensive tanzanienne. Le secteur défensif était assez pâle et souvent pris de vitesse. Boukhenchouche semblait intimidé puis traumatisé par sa passe ratée qui a amené l’égalisation tanzanienne. Là encore, le fait d’évoluer dans un nouveau système est néanmoins une circonstance atténuante. Au retour des vestiaires, pas de changement, mais les Verts font un peu la même entame qu’en 1e période. Et ils vont de nouveau marquer dans un temps fort. Hanni transmet à Soudani. L’Algérien feinte la talonnade et accélère, centre au 2e poteau pour Mandi qui remise astucieusement sur Medjani seul devant le but, 3-1. Le capitaine marque ainsi son 4e but en vert. Sur une nouvelle attaque tanzanienne, Medjani effectue un tacle dangereux qui aurait dû valoir un penalty contre le capitaine de l’EN. Madjer, copieusement sifflé à chacune de ses apparitions dans le grand écran du stade du 5-Juillet, effectue son premier changement avec la sortie de Bentaleb et l’entrée de Bennacer, puis Bensebaïni pour Chafai.

Bounedjah et Ferhat sortent du lot

A dix minutes de la fin, Bounedjah réalise un superbe enchaînement de dribbles dans la défense tanzanienne et inscrit le 4e but algérien et son 2e de la soirée. 4-1. Les Verts s’imposent largement mais en montrant des lacunes défensives. Mais dans la période actuelle, une victoire, c’est déjà bien même contre une nation aussi faible que la Tanzanie. Rappelons que lors du dernier affrontement, les Verts l’avaient emporté sept buts à zéro. Malgré tout, Madjer a du travail.

Madjer ne répond pas aux journalistes

L’Algérie affrontait la Tanzanie en amical ce jeudi et s’en est plutôt bien sortie à en juger le score flatteur de 4-1. Les Verts ont marqué 4 buts (Bounedjah par deux fois, Medjani et Kapombe contre son camp). On espérait logiquement voir Rabah Madjer, le sélectionneur, s’arrêter en zone mixte pour nous dire quelques mots sur le match. Il n’en fut rien ! Comme annoncé, Rabah Madjer n’a pas parlé aux journalistes. Ni en conférence de presse ni en zone mixte d’après-match. Voyez plutôt son passage à la sortie des vestiaires avant de rentrer dans le bus où il évite froidement la zone mixte après le match de ce jeudi en amical face à la Tanzanie. On avait pourtant pleins de questions à lui poser, sur le jeu, sur ses choix … C’est bien dommage ! Nous sommes désolés d’insister mais que deviennent les fameuses recommandations du non moins fameux Symposium de la FAF ?