MDN : Gaïd Salah en visite de travail à l’Hôpital central de l’Armée

0
332

Dans le cadre du suivi de l’état d’avancement de l’exécution des programmes de développement des différentes composantes de l’Armée nationale populaire, et à l’occasion des festivités commémorant le 65e anniversaire du déclenchement de la Révolution du 1er Novembre 1954, le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’ANP a effectué, hier, une visite de travail à l’Hôpital central de l’Armée Docteur-Nekkache- Mohamed Seghir».

Après la cérémonie d’accueil,  le général de corps d’armée a suivi un exposé global, présenté par le général-major, directeur général de cet hôpital  portant sur ses différentes missions et activités pour procéder ensuite, à l’inauguration du Centre médico-chirurgical de Jour et d’Internat, qui constitue une valeur ajoutée à ce qui a été réalisé en termes de modernisation et de professionnalisme des structures de la santé militaire en général, et l’Hôpital central de l’Armée en particulier, afin de hisser davantage la prise en charge médicale des personnels de notre institution militaire aux plus hauts niveaux, et assurer des services médicaux de qualité, basés sur les technologies de pointe et les infrastructures modernes mises à disposition, afin de permettre aux équipes médicales de mener à bien leurs nobles missions dans les meilleures conditions. Ce nouvel acquis qui a été réalisé selon les normes internationales reflète le degré d’importance et de l’intérêt qu’accorde le haut commandement de l’Armée nationale populaire à la mise en place d’une plateforme de soutien médicale moderne, parfaitement en adéquation avec l’ampleur des réalisations que l’Armée nationale populaire n’a cessé d’accomplir à plus d’un titre.  Ont pris part à cette activité le secrétaire général du ministère de la Défense nationale, le commandant de la 1e Région militaire, le directeur central des services de la santé militaire, les chefs des départements du ministère de la Défense nationale et de l’état-major de l’Armée nationale populaire, ainsi que les directeurs et les chefs des services centraux du ministère de la Défense nationale et de l’état-major de l’Armée nationale populaire. Le Centre médico-chirurgical de jour et d’internat est un nouvel acquis qui vient s’ajouter aux infrastructures de santé militaire. Ce chef-d’œuvre architectural comprend plusieurs services, dont les urgences médicales et les laboratoires d’analyse, de radiologie et d’équipements de scanner équipés des technologies les plus avancées dans ce domaine, en sus de l’ophtalmologie, de l’ORL, d’osculation spécialisée, de chirurgie dentaire et d’hémodialyse, ainsi que d’autres spécialités médicales. Tous ces services disposent de tous les équipements médicaux modernes de haute technologie et de matériels de précision, permettant d’assurer des soins médicaux et sanitaires de qualité au profit des personnels de l’Armée nationale populaire et de leurs ayants droit. Le général de corps d’armée s’est ensuite réuni avec les cadres et les personnels de l’Hôpital central de l’armée, où il a prononcé une allocution d’orientation diffusée à l’ensemble des unités, aux Ecoles et établissements de la Direction centrale de la santé militaire à travers toutes les Régions militaires, lors de laquelle il a saisi l’occasion de la veille du 65e anniversaire du déclenchement de la  Révolution du 1er Novembre 1954, pour souligner que le haut commandement de l’Armée nationale populaire veille à la dotation des structures médicales de l’Armée nationale populaire de tous les moyens humains nécessaires, que ce soit en médecins généralistes et spécialistes, chirurgiens, infirmiers et techniciens chargés du fonctionnement et de la mise en service des différents équipements et matériels. Il a également ajouté que la prise en charge médicale et la satisfaction des besoins des personnels militaires à travers tout le territoire national ainsi que la couverture médicale au profit des concitoyens, notamment ceux se trouvant dans les zones frontalières de notre Grand Sud, sont l’objectif principal que le haut commandement œuvre à atteindre :  A l’issue de la rencontre,  le général de corps d’armée a écouté les interventions des cadres qui ont affirmé qu’ils ne ménageront aucun d’effort pour garantir une prise en charge médicale de qualité et adaptée aux personnels de l’Armée nationale populaire, et de contribuer à l’effort national consenti dans le secteur de la santé, notamment dans les régions frontalières sud.

  1. T.M.