MDN: Séminaire international sur la criminalité transfrontalière et son impact sur la sécurité publique

0
1264

 

Dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’action des activités de coopération militaire de l’Initiative « 5+5 Défense » pour l’exercice 2017, adopté par les ministres de la Défense des pays membres de l’Initiative, le MDN, représenté par le Commandement de la Gendarmerie Nationale, organise depuis hier, au Cercle National de l’Armée de Beni Messous (Alger), un séminaire sur « la criminalité transfrontalière et son impact sur la sécurité publique », a indiqué le MDN dans un communiqué de presse.                                                                   S’exprimant au nom de Gaïd Salah, général de Corps d’Armée, vice-ministre de la Défense Nationale, Chef d’Etat-major de l’Armée Nationale Populaire, le Commandant de la gendarmerie nationale a présidé les travaux du séminaire, en présence des experts des pays membres de l’Initiative. Le général-major Menad Nouba a prononcé à cette occasion une allocution dans laquelle, il a souligné « l’importance » de cette réunion et affirmé que l’organisation de ce séminaire international portant sur un sujet qui devient « plus complexe que jamais » et qui figure dans les agendas sécuritaires des gouvernements et des services de sécurité à travers le monde, n’est qu’une « preuve » de la « volonté commune » des pays membres de cette initiative pour « développer » la coopération internationale dans les domaines liés à la sécurité et la défense, notamment à travers une compréhension « élargie » en matière de sécurité afin de « débattre » les différents aspects afférant à la prévention et la lutte contre le crime transfrontalier, sous toutes ses formes, et son impact sur la sécurité publique. « Ce séminaire traitera, dans le contexte sécuritaire actuel, de l’impact des trois formes criminelles qui centralisent l’intérêt commun des pays membres de l’Initiative, sur la sécurité publique, à savoir la migration clandestine, le trafic d’armes et le trafic de stupéfiants, et ce, à travers l’examen des thématiques concernant les dispositifs réglementaires et opérationnels , l’entraide entre les États membres de l’Initiative et les politiques de prévention et de lutte », a-t-il indiqué en assurant que ce conclave se veut une « occasion » pour « réunir » les professionnels, les experts et les chercheurs, afin « d’appréhender », dans un espace étendu de débats, les enjeux de la criminalité transfrontalière et son impact sur la sécurité publique.

« Il constitue également un espace de partage des expertises et des bonnes pratiques, entre les pays membres de l’Initiative « 5+5 Défense », à l’effet de développer et de consolider leurs capacités communes en matière de prévention et de lutte contre ce type de criminalité et, au demeurant, tracer des perspectives de recherche dans des sujets d’intérêt commun », a expliqué le général-major Nouba Menad.