Médéa: Contrôle plus strict des crémeries après l’intoxication de plus d’une centaine de personnes

0
846

L’activité des crémeries sera soumise à un contrôle plus stricte après l’intoxication collective enregistrée, vendredi, à travers plusieurs communes de la wilaya de Médéa suite à la consommation de lait caillé de qualité douteuse, a annoncé, ce dimanche, le directeur du commerce.

«La vente et la commercialisation de produits laitiers et dérivés va être encadré de manière rigoureuse et permanente, en vue de garantir un produit de qualité aux citoyens et éviter la reproduction d’une intoxication d’une telle ampleur», a expliqué Haroune Daoudi. Les services de répression de la fraude et de contrôle de la qualité ont déjà entamé des opérations de contrôle au niveau des crémeries ouvertes au niveau du chef-lieu de wilaya, a-t-il poursuivi. Daoudi a ainsi observé que «ces crémeries, dont le nombre dépasse une centaine, feront l’objet d’un contrôle approfondie, aussi bien sur le plan de l’hygiè- ne que celui de la conformité du lait cru utilisé pour la fabrication de produits dérivés, dans le but de s’assurer de la bonne qualité du produit proposé aux consommateurs». Plusieurs mesures ont été prises suite à cette intoxication qui a touché plus d’une centaine de personnes, a-t-il affirmé, le notant que la première de ces mesures a consisté à l’envoi de prélèvement sur le produit incriminé, en l’occurrence le lait caillé, pour analyse au niveau du laboratoire de répression des fraude d’El Harrach (Alger), suivi de la fermeture du local d’où provenait ce produit. Les services de la répression des fraudes et du contrôle de la qualité ont procédé, en outre, à la destruction d’un stock de plus de 1000 litres de lait caillés, trouvé à l’intérieur de ce local, a révélé le responsable, ajoutant que ses services sont en attente des résultats d’analyses pour engager des poursuites judiciaires à l’encontre de ce commerçant.