Médicaments : Le groupe Saidal va produire des médicaments de chimiothérapie

0
1204

Le groupe pharmaceutique algérien, Saidal a lancé des  études sur la production de molécules de chimiothérapie, a annoncé un responsable du groupe en marge  du Salon de la pharmacie, de la parapharmacie et du confort au quotidien (Pharmex) à Oran du 25 au 27 octobre en cours.

Le directeur de produits du groupe, Amar Mokrani a affirmé que le groupe a lancé des études sur la production de molécules de chimiothérapie tout en expliquant que  « c’est un projet qui nécessite un accompagnement de partenaires expérimentés, et un transfert du savoir faire ». « C’est un projet qui nécessite un accompagnement de partenaires  expérimentés, et un transfert du savoir faire », a-t-il relevé. S’agissant des partenaires potentiels pour le lancement de ce projet,  encore en cours d’étude, M. Mokrani a indiqué que des discussions ont été  engagées avec des producteurs, européens ou américains. Le groupe Saidal compte développer dans le cadre de ces partenariats, de  nouvelles molécules, et de nouvelles technologies, a noté le même  responsable sans vouloir se prononcer sur l’échéance fixée pour le  lancement du projet. « Ce qui importe à Saidal, c’est de répondre aux besoins du malade  algérien, tout en réduisant la facture de l’importation des produits  d’oncologie, extrêmement couteux », a-t-il par ailleurs souligné. Dans un autre sillage, M. Mokrani a indiqué, que les projets du groupe  Saidal, pour augmenter la production avancent, avec une prochaine  commercialisation des produits de l’unité production de Zemirli (avec une  capacité de production de 50 millions d’unités de forme sèche par an), la  prochaine réception d’une unité de production de sirop à Constantine, et la  mise à niveau des unités déjà opérationnelles. D’autres projets sont par ailleurs en cours de réalisation, à Cherchell,  ainsi que la mise à niveau des unités déjà existantes, comme celles de Dar  El Beida, Gué  de Constantine et Médéa, a-t-il ajouté. S’agissant du centre national de bioéquivalence de Saidal, implanté à  Hussein Dey, premier du genre à l’échelle nationale, qui sera chargé des  études de conformité des médicaments génériques avec les princeps  (médicaments originaux), M. Mokrani a indiqué qu’il sera opérationnel « très  prochainement ». Le centre aura pour mission de certifier la conformité des génériques  fabriqués par le Groupe Saidal, dans un premier temps, et pourra  « probablement  proposer des prestations de service à d’autres producteurs à  l’avenir », a-t-il précisé.

Yasmine Derbal