Micro entreprises: Dégel de toutes les activités créées dans le cadre des  dispositifs d’appui dans les wilayas du Sud

0
40

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Tidjani Hassen Heddam a annoncé, Jeudi à Alger, le dégel de toutes les activités notamment dans le secteur des transports au niveau des wilayas du Sud.

L’annonce a été faite lors d’une rencontre des directeurs de l’emploi des wilayas du Sud placée sous le thème potentiels, enjeux et perspective. Selon lui, le gouvernement a décidé de dégeler d’une manière exceptionnelle tous les programmes gelés notamment dans le secteur des transports. La décision concernera uniquement les régions sud. Dans une allocution le ministre a rappelé que le Sud le développement des de cette région constitue une «  priorité des priorités » pour le gouvernement. Pour le ministre la création de poste d’emploi et l’entreprenariat est une option stratégique. « Nous avons mis tous les moyens et mécanismes nécessaires pour faciliter la création d’emploi et pour prendre d’une particulière les régions du Sud », a-t-il dit. Tidjani Heddam a fait savoir que cette rencontre avec les responsables locaux est une occasion d’évaluer ce qui été réalisé depuis la tenue d’une première rencontre en juin dernier. «  Les premiers éléments d’information et les résultats nous ne permettent pas d’être optimiste et nous ne sommes pas satisfait des résultats obtenue », a-t-il lancé.  Dans ce sens, il a souligné l’urgence de mettre en place des mécanismes plus performants et plus étudiés afin d’établir une stratégie à court et long  terme pour avoir une vision globale de l’emploi et de l’entreprenariat dans le sud. Dans cette nouvelle démarche le ministre a fait savoir que son secteur fera appel aux experts nationaux. Il affirmé que son secteur est  conscient de la situation de l’emploi dans ces régions ce qui nous oblige à prendre d’autre mesures  pour une meilleur prise en charge des préoccupations des jeunes chômeurs et de l adopter au contexte local.  selon lui, « On ne peut pas parler du changement sans l’évaluation et un suivi réel des projets ce qui oblige les responsables locaux de veiller à la concrétisant des projets », a-t-ajouté . il a fait savoir que durant les denier mois (juin et juillet) plus de 3100 de postes d’emplois classiques dans le cadre de l’Anem. En ce qui concerne les emplois crées dans le cadre de l’Ensej,  plus de 190 projets ont été financés ce qui a permet la création de 455 postes d’emploi soit une évolution de 71% par rapport à 2018. « Ces chiffres sont les résultats des mesures prises par l État malgré la situation difficile que traverse l’économie nationale », a-t-il conclu.

Kadiro Frih