Modernisation de l’administration: Tous les moyens mobilisés pour  concrétiser les projets

0
205

 

Tous les moyens, humains et matériels, ont été  mobilisés en vue d’une concrétisation « diligente » des différents projets  attribués au ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, ainsi que de ceux dont il assure le pilotage.

Notant que cette démarche « s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du  projet gouvernemental visant la modernisation et la numérisation des administrations et services publics, et conformément aux instructions du ministre de l’Intérieur des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Salah Eddine Dahmoun », la même source annonce le lancement  d’une « opération d’envergure pour la généralisation de l’utilisation du NIN (Numéro d’identification national) par l’ensemble des autres secteurs afin de faciliter l’interopérabilité entre les différentes bases de données ». Tout en soulignant que cette mesure « contribuera grandement à l’automatisation des prestations de services fournies aux citoyens », le  ministère de l’Intérieur ajoute avoir invité l’ensemble des secteurs à « utiliser le réseau interne du département comme plate-forme de raccordement à l’établissement d’une liaison entre les sites centraux et locaux des différents départements ministériels ». L’objectif, est-il expliqué, étant « une coordination gouvernementale, meilleure, plus efficiente et davantage sécurisée ». En outre, le même département s’est engagé à « accompagner, notamment à  travers son expertise et sa maîtrise, les services du secteur de l’Education nationale pour l’installation d’un réseau satellitaire reliant 18.000 établissements scolaires du primaire au Data Centre dudit département. Il contribue, ainsi, au projet E-Education visant la modernisation de la gestion des établissements scolaires et assurant un suivi numérique de la scolarité des élèves ». Le ministère de l’Intérieur projette, par ailleurs, le lancement  d' »importantes opérations de modernisation à l’instar de la dématérialisation de l’Administration centrale et la généralisation du projet E-commune » et fait savoir, dans ce même sillage, que le processus de production des documents sécurisés enregistre une « bonne avancée ». Au 2 mai courant, 13.980.233 passeports biométriques et 14.540.985 carte d’identité biométriques électroniques ont déjà été délivrés aux citoyens nationaux et ceux résidants à l’étranger, de même que 41.547 permis  biométriques électroniques. Le projet du guichet électronique, visant l’allègement des documents et procédures aux demandeurs de passeports, carte nationale d’identité et permis de conduire biométrique électronique ainsi que la réduction du temps de traitement et de contrôle des données y afférentes, a été, quant à lui, généralisé à travers toutes les communes du pays à partir du 25 mars 2019. Depuis cette date, 1584 sièges de communes et annexes communales ont bénéficié de cette mesure, alors qu’il a été procédé à son élargissement  graduel au traitement des demandes de permis biométriques, dès le 21 avril 2019 avant d’être généralisée avant fin mai courant, conclut le ministère de l’Intérieur.