Mohamed Aissa : « la saison du Hadj 2018 s’annonce de bon augure pour nos hadjis »

0
765
Photo L'Echo d'Algérie@

Le ministre des Affaires religieuses et des  Wakfs et chef du bureau des affaires des pèlerins algériens, Mohamed Aissa,  a présidé hier  au centre de Médine (Arabie saoudite) une réunion de  coordination en présence du coordinateur général de la Mission algérienne  du hadj et directeur général de l’Office national du hadj et de la omra,  Youcef Azouza, et des chefs des sections de la Mission.

Le ministre a écouté les différents rapports sur le travail mené depuis  l’accueil des hadjis jusqu’à leur départ de Médine vers la Mecque notamment  en ce qui concerne les conditions d’accueil, le transport, l’hébergement,  la restauration et la prise en charge sanitaire. M. Aissa s’est informé sur les moindres détails de l’opération et émis des  observations avant de donner des orientations, soulignant la nécessité de  développer davantage les prestations durant les saisons à venir à travers  l’amélioration de la formation des membres de la mission et la mise en  pratique des recommandations des experts en la matière. Selon le premier responsable du secteur, les membres de la Mission algérienne du hadj ont donné une image honorable à travers  le travail  accompli les exhortant à être les meilleurs ambassadeurs de l’Algérie. Le travail doit permettre au pèlerin algérien de se concentrer sur  l’accomplissement des rites du hadj et la récitation du Coran  au lieu de  se préoccuper de l’hébergement et la restauration, a préconisé le ministre. Le ministre a exprimé sa satisfaction quant aux prestations fournies par  les membres de la Mission algérienne à Médine, les appelants à poursuivre les efforts pour offrir un « hadj convenable ».

« Fournir un travail de qualité pour promouvoir l’Islam de la modération « 

Le ministre des Affaires religieuses et des  Wakfs, Mohamed Aissa a mis l’accent  sur « la nécessité de fournir un travail de qualité permettant de promouvoir  l’Islam de la modération et du juste milieu ». S’exprimant lors d’une rencontre tenue au centre de la Mission algérienne  du hadj à l’hôtel « Seyf Tawba » (La Mecque) en présence du coordinateur  général, le directeur général de l’Office national du Hadj et de la Omra  (ONHA), Youcef Azzouza, du consul général de l’Algérie à Djeddah,  Abdelkader El Kacimi El Hoceini ainsi que les cadres de la mission et les  chefs de section, le ministre a mis en avant l’importance de bien  représenter l’Algérie. « Le travail fourni par les cadres de la Mission a permis de rassurer les  hadjis algériens qui ont trouvé une oreille attentive à leurs demandes et  doléances », a assuré le ministre, avant d’appeler les membres de la Mission  à « consentir davantage d’efforts ». Les échos qui nous sont parvenus augurent d’une bonne saison du Hadj 2018,  a indiqué le ministre, saluant, à ce propos, les efforts déployés  par les membres de la Mission qu’il a appelé à poursuivre leur travail avec  sérieux et abnégation.  Il a ajouté que les rapports qui lui ont été présentés concernant la  prochaine étape, en l’occurrence l’étape des rites, font état d’une réunion  de l’ensemble des facteurs de la réussite, appelant, à ce titre, les  membres de la Mission et les hadjis à s’inscrire dans une démarche  d’entraide, qui permettra, a-t-il dit, de garantir la dignité des hadjis.    Rappelant les moyens mobilisés par l’Etat algérien pour garantir un hadj  de dignité, M. Aissa a indiqué avoir préconiser une série de mesures  pratiques devant permettre à chaque hadj algérien de trouver un lit aux  Lieux Saints, en sus d’une prise en charge totale et convenable. Le ministre a indiqué que les efforts consentis par les membres de la  Mission algérienne du hadj, depuis le début, permettra indéniablement la  concrétisation des orientations du président de la République, Abdelaziz  Bouteflika dans le cadre du plan d’action du Gouvernement visant  principalement l’amélioration de la prise en charge des hadjis algériens.

M.M