Mokhtar Belmokhtar visé par une frappe française, probablement mort

0
324

Le chef d’Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), Mokhtar Belmokhtar alias Belaouar (le borgne) a été donné pour mort, hier, lors d’un raid aérien français en Libye. Un responsable américain a estimé que Belaouar serait tué dans un raid aérien français en Libye, en commentant des informations rapportées par le journal américain «Wall Street Journal». Selon ce titre, le chef d’Aqmi aurait été éliminé dans un raid aérien tiré par l’aviation française début Novembre au sud de la Libye. Toutefois, l’armée française n’a toujours pas confirmé l’information, sachant qu’elle intervient quelques jours après l’arrestation d’une des femmes du criminel, de nationalités tunisiennes native de Sidi Bouzid. Selon certains médias, la femme aurait indiqué aux enquêteurs que son époux était en vie et habitait au sud libyen, avant qu’Al Qaïda ne démente les informations quelque temps plus tard. Outre, l’activité criminelle, Belmokhtar se serait également lancé dans la contrebande et le trafic de tabac, lui qui était surnommé de «Mister Marlboro». Il s’etait retiré du Groupe islamique armé (GIA) fin 1990 pour rejoindre ensuite le Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC). Arrivé au Mali, il a dirigé le groupe «El Moulathamoun» (les cagoulés), avant de quitter AQMI et créer son propre groupe «El Mourabitoun» tout en maintenant son allégeance à Al Qaïda. Rappelons que son mouvement a revendiqué l’attaque contre le site gazier de Tiguentourine à Illizi en janvier 2013. La première fois où il a été annoncé mort remonte à 1995, lorsque des informations avaient circulé indiquant sa mort lors d’une opération menée par les éléments de l’ANP à El Ménéa (Ghardaïa) avant que l’information ne soit démentie officiellement.