Mondial 2018 (2e J) – Nigeria-Algérie : Les héros ne meurent jamais !

0
787

 

La sélection algérienne de football est appelée  ce soir  au stade d’Uyo (17h00 locales et algériennes), face à son homologue  nigériane pour le compte de la 2e journée (groupe B) des qualifications de la  Coupe du Monde-2018 (zone Afrique). Contraints au partage des points lors de la première journée face au Cameroun (1-1), le 9 octobre dernier au stade Mustapha-Tchaker de Blida, les Verts  n’auront d’autre alternative que de se racheter à Uyo dans l’espoir de se  repositionner dans ces qualifications et effacer la contre-performance du lever  de rideau.

Le nul concédé face aux Lions Indomptables devrait pousser les coéquipiers  de Carl Medjani à se transcender samedi face aux  Super Eagles s’ils ne veulent  pas mettre une troisième participation de rang à la Coupe du Monde en péril. Accrochée par une équipe camerounaise conquérante avec tout ce qui a  suivi et le départ du Serbe Milovan Rajevac, l’Algérie aura pour mission de  regagner la confiance de son peuple, déçu par la dernière sortie. «C’est un match très difficile face au Nigeria qui possède des joueurs de grande qualité. Nous n’avons pas droit à l’erreur, il faut être prêt ce soir  et montrer de quoi nous sommes capables», a déclaré le milieu de terrain Nabil Bentaleb. Animés d’une grande envie de se surpasser, les joueurs de la sélection nationale ont promis de réagir en terre nigériane, d’autant qu’une défaite sera fatale pour un groupe qui aspire d’aller au pays des «tsars».   «Nous devons réagir après le match nul face au Cameroun, nous sommes confiants et motivés pour obtenir un bon résultat face au Nigeria. Nous avons  des absents, certes, mais nous avons aussi un effectif assez large pour pallier ces défections. ça va être compliqué, on ne sait pas dans quelles conditions va se dérouler la rencontre, mais il faudra être prêt à toutes les éventualités», a indiqué, de son côté, le défenseur Aïssa Mandi, qui effectue son retour chez les Verts après avoir été contraint de déclarer forfait face au Cameroun.

Malgré les absences, les Verts n’abdiqueront pas

L’équipe nationale, décriée après sa contre-performance face aux Camerounais, abordera cette rencontre amoindrie par l’absence de trois éléments, à savoir  Ryad Boudebouz, Hilal Soudani et Rachid Ghezzal, alors que l’arrière-gauche Faouzi Ghoulam relève de blessure. Le défenseur polyvalent du NA Hussein Dey Sofiane Bendebka, convoqué en raison de l’incertitude qui planait autour de la participation de Ghoulam, a, lui, déclaré forfait à la dernière minute pour des «raisons administratives». Cette situation, pour le moins compliquée dans laquelle se trouve la sélection, va pousser le nouveau coach national, le Belge Georges Leekens à composer avec les moyens du bord pour réussir ce déplacement périlleux face à une équipe de Nigeria très en confiance suite au succès décroché en terre zambienne (2-1).  «Je suis convaincu qu’on a une bonne équipe avec des joueurs fantastiques qui, de surcroît, aiment jouer pour leur pays et cela va les booster davantage pour aller défier le Nigeria sur son territoire avec un esprit de gagneurs», avait déclaré Leekens lors de son premier point de presse. Le successeur du Serbe Rajevac s’attend d’ailleurs à un «rude combat face à des joueurs très athlétiques», mettant d’ores et déjà en garde contre le secteur offensif des Nigérians, «leur point fort» que le nouveau-ancien sélectionneur national «redoute énormément».   Du côté du Nigeria, les  Super Eagles seront au complet à l’exception du forfait du gardien de but Carl Ikeme, blessé à la hanche, de quoi donner l’embarras du choix au conseiller technique Gernot Rohr.  «Lorsqu’on a la chance de commencer la compétition avec une victoire à l’extérieur, on se doit de confirmer à domicile, donc c’est l’occasion ou jamais pour le Nigeria de s’imposer face à une bonne équipe d’Algérie. Nous avons conscience que la rencontre de samedi sera plus difficile que notre première confrontation en Zambie, mais nous savons aussi que nous avons des arguments à faire valoir avec l’avantage du terrain», a indiqué le Franco-Allemand. Cette rencontre sera dirigée par l’arbitre gambien Bakary Papa Gassama, assisté de Jean-Claude Birumushahu (Burundi) et de Marwa Range (Kenya). Le quatrième arbitre est Maudo Jallow (Gambie). L’autre match du groupe B opposera ce samedi le Cameroun à la Zambie au stade de Limbé.

M.H.