Monoxyde de carbone-Plus de 40 victimes au mois de janvier

0
556

 

C’est assurément une hécatombe causée par le monoxyde de carbone. Ce mois de janvier a été particulièrement meurtrier si on se fie aux statistiques des services de la protection civile, rendues public, hier, par le biais du communiqué de presse de la cellule de communication de la DGPC. L’on apprend en effet que 41 personnes ont trouvé la mort par l’intoxication du gaz du CO durant cette période et décédées et 683 autres ont été secourues et sauvées in-extrémis par les éléments de la PC. Au cours de la journée d’avant-hier, le bilan s’est alourdit par deux nouvelles victimes, déplorées dans la wilaya de Mascara où elles ont été asphyxiées par le monoxyde de carbone émanant d’un chauffe bain à l’intérieur de leur domicile, sis à la cité frère Merabti, commune d’El Mohammadia. Par ailleurs, les éléments de la protection civile sont intervenus pour prodiguer les soins de première urgence à 11 personnes incommodées par le monoxyde de carbone émanant des appareils de chauffage et du chauffe bain de leurs habitations et ce, à travers les wilayas de Médéa (4),  Djelfa (3), Tébessa (1) et M’sila (1).

Il à noter que selon le bilan de la protection civile, 79 personnes sont décédées asphyxiées par des gaz brûlés ou le monoxyde de carbone et 1.065 autres ont été secourues durant les neuf premiers mois de 2016, indique lundi un bilan de la Protection civile.

En 2015, les mêmes services ont enregistré le décès de 123 personnes parmi plus de 2000 incommodées ou intoxiquées par les gaz brûlés ou le monoxyde de carbone. La majorité des décès par asphyxie causés par des gaz sont dus, selon les enquêtes, à une erreur de prévention en matière de sécurité, relève la protection civile qui précise que ces erreurs se résument, en général, dans la mauvaise ou le manque de ventilation, la non conformité des équipements de chauffage, le mauvais montage et mise en œuvre de ces équipements par un personnel non qualifié.