Monument historique: Le palais Meriem Azza de la ville de Skikda sera bientôt réhabilité

0
79

Le palais Meriem Azza, de la ville de Skikda, fera «prochainement» l’objet d’une vaste opération de réhabilitation concernant essentiellement la consolidation de cet édifice historique, a-t-on appris, dimanche, du directeur local de la culture, Abdelaziz Boudjelaba.

«Cette opération permettra la préservation de ce monument historique considéré une des merveilles architecturales de Skikda, à l’image de l’hôtel de ville, la gare, la bâtisse de la poste centrale et la banque centrale», a précisé le même responsable dans une déclaration. L’opération vient s’ajouter, selon le même responsable, à celle lancée en 2015 portant sur des «travaux d’urgence» de renforcement de l’étanchéité suite aux infiltrations de pluies qui ont abîmé une grande partie du palais, a-t-on détaillé, soulignant que cette action a permis de préserver la valeur architecturale et artistique de ce monument emblématique. La même source a relevé qu’après l’achèvement des travaux de ces réhabilitations, «la future fonction de ce monument historique sera déterminée». Dans ce contexte, plusieurs associations locales ont proposé de convertir le palais Meriem Azza, appelé également palais de Ben Gana, du nom d’un des anciens propriétaires de ce chef-d’œuvre, une fois les travaux de réhabilitation achevés, en une maison d’artiste devant accueillir les œuvres d’art des artistes de Skikda et d’autres wilayas tout en leur offrant un espace de rencontre et d’inspiration, a ajouté le même responsable qui rappelle que le grand penseur algérien, Malek Bennabi, s’asseyait souvent dans le jardin du palais Ben Gana pour méditer et rédiger certains de ses ouvrages. Le palais Meriem Azza figure parmi les importants monuments historiques de cette région côtière, en mesure de captiver un nombre impressionnant de touristes locaux et étrangers qui ne peuvent que s’émerveiller face à sa beauté agrémentée par des infimes détails décoratifs et de construction, selon le directeur local de la culture. Construit en 1913 par l’architecte Charles Montaland, à la demande de Paul Cuttoli, alors maire de la commune de Skikda, le palais de Meriem Azza, occupe un site très boisé qui surplombe le versant marin de la corniche de Stéra avec une vue panoramique sur l’une des plus belles plages de l’antique Rusicada, a-t-on précisé. L’architecte Montaland avait réalisé un chef d’oeuvre décliné dans un style architectural andalou mauresque hautement raffiné où s’entremêlent et s’épousent les sculptures, les dessins, les calligraphies offrant à la vue une œuvre captivante, ajoute-t-on. Paul Cuttoli avait fait construire ce palais «joyau» en guise de cadeau à son épouse, Marie, d’où l’appellation palais de Meriem qui est l’équivalent arabe de Marie qui y accueillait ses hôtes de marque, avant d’être vendu à un autre propriétaire Ben Gana, un richissime, issu de la wilaya de Biskra. Ce monument a été classé en 1981, patrimoine national et au cours de la même année, les services de la wilaya avaient entamé des travaux de restauration dans ce palais, rappelle-t-on. Jusqu’à récemment, le palais Meriem Azza servait de résidence d’hôte pour les visiteurs les plus distingués de la wilaya.

Mohamed T. / Ag.