Monuments La majorité des cimetières des martyrs a été restaurée 

0
296

La majorité des cimetières de chouhadas ont été  restaurés en Algérie, a indiqué le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni  à l’issue de sa visite de travail effectuée jeudi dans la wilaya de  Tlemcen.

Sur les 1.277 cimetières des martyrs recensés par le ministère à travers l’ensemble du territoire national, la majorité parmi ces sites a été  restaurée ou en cours de restauration dans le cadre d’un co-financement  avec les collectivités locales ou dans le cadre des programmes sectoriels,  a fait savoir le ministre. Les sites de tortures et d’emprisonnement des moudjahidine ont été  également recensés par le ministère. Ces sites au nombre de 1.949 à travers  le territoire national bénéficient également de diverses opérations de  réhabilitation et de réfection, a-t-il ajouté. Le ministre a souligné, dans ce contexte, que la Constitution algérienne  exhorte à l’écriture de l’histoire, de son enseignement et de sa  préservation. « L’histoire est sacrée pour les Algériens et les Algériennes  de même que pour les générations passées, présentes et futures », a-t-il  souligné, mettant l’accent sur l’importance de la mémoire nationale « d’où  l’organisation de nombreux séminaires, un peu partout en Algérie sur la  question de la mémoire nationale ». Au cours de sa visite à Tlemcen, le ministre s’est enquis au cimetière des  chouhada dans la daira de Hennaya de l’opération de rénovation et de  réfection effectuée dans ce lieu. Un montant estimé à 13 millions de dinars  a été allouée aux opérations de restaurations des tombes et des façades. En outre, il a baptisé le quartier de Koudia au nom de « Rostomides » et dans la  daira de Mansourah, la cité universitaire 2000 lits au nom du moudjahid  « Benahmed Abdelkader » (1915- 1977) qui fut l’un des premiers de l’ALN dans  la région des Ouled Nhar. Au plateau de Lalla Setti, Tayeb Zitouni a présidé l’overture des travaux  d’un séminaire d’histoire organisé par l’Association nationale des grands  invalides de la guerre de libération nationale, avant d’inaugurer dans la  daira steppique de Sidi El Djillali une stèle commémorative dédiée aux  chahids de Sidi El Djilali, El Bouihi et El Aricha. Cette stèle réalisée  comprend 389 noms des régions précitées. Sur place, le ministre a mis l’accent sur l’importance de la préservation  et l’enseignement de l’histoire aux générations présentes et futures.

A.S