Mostaganem: Le sélectionneur national Djamel Belmadi honoré 

0
96

Le sélectionneur national Djamel Belmadi a été honoré, hier à Mostaganem, en présence d’une foule nombreuse constituée surtout de jeunes joueurs des écoles de football.

La réception, qui a eu lieu à «Dar Diaf» du stade Chahid Mohamed-Bensaïd  du complexe sportif Commandant- Ferradj, a enregistré la présence d’autorités locales civiles et militaires, de membres de la famille sportive de la wilaya de Mostaganem et d’un groupe de supporters. L’entraîneur des  Verts  s’est déclaré, à l’issue de cet hommage, ému par l’accueil chaleureux que la wilaya de Mostaganem lui a réservé. Djamel Belmadi a pris part, à l’occasion, à un jubilé ayant regroupé d’anciens joueurs de la ville de Mostaganem et d’Aïn Tédèlès et a assisté à un match entre cadets de l’association sportive de Hassi Mameche et l’association sportive de Ouled Mostaganem.

  «L’objectif principal est la qualification au mondial mais…» Reçu par le wali de Mostaganem avant le début du rassemblement de l’équipe nationale, le 11 novembre, Djamel Belmadi s’est adressé à la presse locale en évoquant plusieurs sujets dont l’avenir de l’équipe nationale et le capitaine Riyad Mahrez. «Notre objectif maintenant c’est le mondial au Qatar, mais Il y a une qualification pour la Coupe d’Afrique avant, car les éliminatoires du mondial débuteront au mois de mars, c’est encore loin. Il faut tout remettre à zéro et commencer à retravailler dur pour ne pas tomber dans les mêmes erreurs», a fait savoir le coach national et il A ajoutÉ : «Je pense qu’on a un contrat moral avec nos supporters. Eux ils font tout pour nous encourager et de notre côté, on fait le maximum pour être à la hauteur sur le terrain et continuer à leur offrir de la joie comme c’était le cas en Egypte.» A propos de Riyad Mahrez qui est nominé pour le titre du joueur africain de l’année, Belmadi a indiqué que «Mahrez mérite le titre du meilleur joueur africain. Il y a Salah et Mané dans la course, mais souvenez-vous de la déclaration de Mané qui a affirmé qu’il aurait aimé échanger le titre de la Ligue des champions par le sacre africain s’il pouvait le faire, pour dire toute l’importance de la compétition continentale qui n’est pas facile à remporter pour tout le monde», souligne le sélectionneur national.