Nord du Mali: Cinq militaires maliens tués dans une attaque

0
127

Cinq soldats maliens ont été tués, ce samedi, et huit blessés dans l’attaque d’un camp militaire dans le Nord du Mali, a indiqué l’armée dans un communiqué.

De précédentes informations font état de deux soldats tués et de plusieurs disparus. Les forces armées maliennes «déplorent cinq morts, huit blessés et neuf véhicules perdus» après l’attaque à Bintagoungou (nord), «ce samedi aux environs de 05 heures du matin», a précisé le communiqué. La localité de Bintagoungou est située à environ 80 km à l’ouest de Tombouctou, une des plus grandes villes du nord du Mali. Plus tôt dans la journée, des sources locales avaient attribué l’attaque à des terroristes, indiquant également que deux soldats avaient été tués et que plusieurs étaient portés disparus après cette attaque. De son côté, l’armée malienne a affirmé, sans plus de détails, que l’attaque a été menée «par des bandits pour le moment non identifiés», selon le communiqué. La Mission des Nations unies au Mali (Minusma) a évoqué une «attaque meurtrière» contre l’armée malienne, sans donner de bilan, et précisé avoir envoyé un hélicoptère pour l’évacuation des blessés. L’attaque du camp militaire de Bintagoungou survient après la mort jeudi d’un soldat malien dans l’explosion d’une mine posée par des terroristes près d’Asongo, dans la région de Gao, également dans le nord, selon le ministère malien de la Défense et des élus locaux.