Nouveau rebond historique du prix du pétrole: Le Brent à 79 dollars hier à Londres

0
18

Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse, ce mardi, en cours d’échanges européens alors que les tensions géopolitiques au Moyen-Orient sont exacerbées, ce qui pourrait affecter l’offre mondiale. Dans la matinée, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet valait 78,91 dollars sur l’Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 68 cents par rapport à la clôture de lundi. Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de «light sweet crude» (WTI) pour le contrat de juin prenait 40 cents à 71,36 dollars. Dans la matinée, le baril de Brent a touché 79,02 dollars, à son plus haut depuis novembre 2014.

L’Iran, troisiè- me producteur de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), doit déjà faire face aux sanctions amé- ricaines après la sortie des Etats-Unis de l’accord sur le nucléaire iranien. Reste à savoir quelle sera la réaction du reste du l’Opep, engagée depuis fin 2016 dans un accord de limitation de sa production aux côtés de dix autres producteurs, dont la Russie. Dans le dernier rapport mensuel de l’Opep, publié lundi, la production saoudienne est évaluée en légère hausse selon des sources indépendantes (en légère baisse selon les chiffres gouvernementaux), mais bien en deçà de la baisse marquée de la production au Venezuela, dont l’industrie est fortement affectée par la crise économique et politique qui secoue le pays.