Nouvelle sortie sur le terrain de Gaid Salah: L’institution militaire devrait réitérer ses engagements

0
118

Le Général de Corps d’Armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, Chef d’Etat-major de l’ANP, sera à partir d’aujourd’hui sur le terrain à l’occasion de la visite de travail et d’inspection qu’il effectuera à la 4ème Région militaire à Ouargla.

Gaid Salah aura l’opportunité de s’adresser aux cadres et aux personnels militaires lors d’une allocution d’orientation au cours de laquelle il ne manquera pas d’évoquer la situation que traverse le pays, notamment l’élection présidentielle du 12 décembre prochain. Ceci, d’autant que le ministère de la Défense nationale avait indiqué avoir pris toutes les dispositions sécuritaires nécessaires pour le bon déroulement de la présidentielle du 12 décembre. Le Haut Commandement de l’ANP « .a accompagné le mouvement populaire et affiché son soutien aux revendications légitimes des citoyens pour la concrétisation des changements voulus, et la réalisation de l’objectif principal consistant en l’organisation d’une élection présidentielle dans le cadre de la légitimité constitutionnelle, et le respect des institutions de l’Etat et rendre l’espoir aux Algériens pour un meilleur avenir, comme espéré par nos valeureux martyrs». Et pour permettre aux citoyens et aux candidats de se déplacer et de s’exprimer « dans un climat de quiétude et de sécurité » à travers tout le territoire national, et à la veille de la campagne électorale, le Haut Commandement de l’ANP a donné d' »amples instructions et les orientations nécessaires » à tous les Forces et les Services de Sécurité concernés pour garantir les conditions adéquates et permettre au peuple algérien de « participer massivement à la campagne électorale et au prochain scrutin présidentiel en toute liberté et transparence». A cette occasion, le Haut Commandement de l’ANP « exhorte tous les citoyens jaloux de leur pays à participer activement au cotés des Forces de l’Armée Nationale Populaire et des services de sécurité qui sont mobilisés jour et nuit et avec une grande vigilance, disposés et disponibles, à assurer la réussite de ce rendez-vous crucial pour l’avenir du pays et relever le défis pour renforcer et consolider la place et l’image de l’Algérie». De son côté, le ministre de la Communication, porte-parole du Gouvernement, Hassane Rabehi avait affirmé que « toutes les mesures ont été prises par l’Etat pour assurer le bon déroulement d’une élection présidentielle transparente sur la base des valeurs démocratiques ». Pour ce qui est des appréhensions sur le financement de la campagne électorale par de l »argent sale’, M. Rabehi a affirmé que « cette échéance se déroulera dans de bonnes conditions, au regard des moyens et des procédures légales et administratives décidées dans le cadre de la démarche visant à protéger ce rendez-vous historique, grâce à la conjugaison des efforts de tous les citoyens».

La position constante de l’ANP, durant cette période charnière de l’Histoire de notre pays, émane de sa conviction immuable de la nécessité de sauvegarder la sécurité et la stabilité de l’Algérie, peuple et terre, et de préserver sa souveraineté dans le cadre de la légalité constitutionnelle »,

 Intervenant récemment lors d’un colloque organisé au cercle militaire de Béni-Messous sur le rôle de l’Armée dans la société, Gaïd Salah est revenu, encore une fois, sur la crise politique que traverse le pays et n’a pas manqué, de ce fait, de fustiger ceux qui tentent de semer la discorde et la division entre le peuple et son armée. Dans ce cadre précisément, a-t-il dit, « il est clair que l’enjeu aujourd’hui, comme ce fut hier, est d’essayer de faire sortir l’Algérie de l’environnement naturel, qui a cerné son parcours de développement avec tout ce qu’il porte comme valeurs historiques, culturelles et religieuses et de tenter de présenter des alternatives visant à détruire le lien de confiance solide entre le peuple et son armée. L’objectif est également de « semer la discorde entre eux, afin de compromettre aisément l’avenir de l’Algérie et de ses constantes et tenter d’exploiter la conjoncture actuelle que traverse le pays pour détruire les fondamentaux de l’Etat national à travers le slogan ‘Etat civil et non militaire’, par lequel la bande essaye d’induire en erreur l’opinion publique nationale en diffusant ces idées sournoises, qui n’ont d’existence que dans l’esprit et les intentions de ceux qui les propagent », a-t-il précisé. »La position constante de l’ANP, durant cette période charnière de l’Histoire de notre pays, émane de sa conviction immuable de la nécessité de sauvegarder la sécurité et la stabilité de l’Algérie, peuple et terre, et de préserver sa souveraineté dans le cadre de la légalité constitutionnelle », a indiqué le Général de Corps d’Armée, Gaïd Salah dans son allocution d’ouverture d’un colloque historique sur « le rôle et la place de l’Armée dans la société». Il a réitéré, dans ce sens, que l’ANP a accompagné le peuple algérien dans ses aspirations pour la concrétisation de son choix de réaliser  le projet national escompté tel que voulu par les vaillants Chouhada, tout comme elle a préservé l’Etat et ses institutions, en soulignant encore une fois, qu’elle est de conviction nationaliste, que sa profondeur est populaire et que ses principes et valeurs sont novembristes ». »C’est une position qui confirme que notre Armée est authentique, qu’elle est issue du peuple et qu’elle reflète véritablement le sens de sa dénomination d’Armée nationale populaire », a-t-il ajouté. Affirmant que « la conscience du peuple algérien s’est  ravivées, en ces circonstances précisément, trouvant en l’ANP, digne héritière de l’Armée de libération nationale (ALN) et son Commandement nationaliste Novembriste un soutien total et une réaction favorable à ses revendications » il a estimé que ceci « a eu pour effet la consolidation davantage de cette relation interactive entre l’Armée et l’ensemble des composantes de la société algérienne ». »Après le recouvrement de la souveraineté nationale, les ennemies d’hier et d’aujourd’hui, ont compris que l’ANP est le prolongement naturel de l’ALN qui a fait échoué leurs plans macabres et qu’elle est le porteur des mêmes valeurs et principes et ne défend que l’intérêt national », a-t-il soutenu. Le Général de Corps d’Armée, Ahmed Gaïd Salah a rappelé que « l’ANP a connu un important développement au niveau de l’organisation, de la formation et de l’armement et fait preuve d’efficacité et d’efficience dans l’accomplissement de ses missions, dont la contribution à l’édification et la protection de l’économie nationale, ce qui fait d’elle l’objet de campagnes farouches, à travers des débats et des polémiques menés par des cercles suspects sur le rôle et la place de l’ANP dans la société, notamment après la poursuite de l’ANP de sa remarquable contribution dans l’édification de l’Etat et l’accompagnement de la volonté nationale visant à restaurer la gloire de l’Algérie et à lui donner la place honorable qui lui sied parmi les nations ». Dans ce cadre précisément, a-t-il dit, « il est clair que l’enjeu aujourd’hui, comme ce fut hier, est d’essayer de faire sortir l’Algérie de l’environnement naturel, qui a cerné son parcours de développement avec tout ce qu’il porte comme valeurs historiques, culturelles et religieuses et de tenter de présenter des alternatives visant à détruire le lien de confiance solide entre le peuple et son armée.

« L’objectif du peuple algérien, soutenu par son armée, est d’asseoir les bases d’un nouvel état national, qui sera dirigé par le président élu jouissant de la confiance du peuple et qui lui accordera la légitimité populaire »,

L’objectif est également de « semer la discorde entre eux, afin de compromettre aisément l’avenir de l’Algérie et de ses constantes et tenter d’exploiter la conjoncture actuelle que traverse le pays pour détruire les fondamentaux de l’Etat national à travers le slogan ‘Etat civil et non militaire’, par lequel la bande essaye d’induire en erreur l’opinion publique nationale en diffusant ces idées sournoises, qui n’ont d’existence que dans l’esprit et les intentions de ceux qui les propagent », a-t-il précisé. »Attachée à ses missions constitutionnelles claires et consciente de la sensibilité de la situation et de la gravité des défis et enjeux actuels, l’ANP œuvre à la défense de l’Etat et à la protection de la souveraineté et de l’unité nationales, et du peuple quelles que soient les circonstances », a-t-il poursuivi. Le Général de Corps d’Armée avait souligné récemment que l’élection présidentielle du 12 décembre 2019 aura lieu à la date fixée, estimant que cette démarche nationale noble émane de la volonté du peuple, à savoir « toutes les catégories du peuple algérien, à l’exception de la bande et de ceux qui orbitent autour d’elle ». »L’objectif du peuple algérien, soutenu par son armée, est d’asseoir les bases d’un nouvel état national, qui sera dirigé par le président élu jouissant de la confiance du peuple et qui lui accordera la légitimité populaire », a-t-il soutenu. Tous ces facteurs permettront au président élu de « concrétiser les aspirations populaires compatibles d’ailleurs avec les aspirations de la jeunesse et accéder au rang des pays développés, tel que le souhaitaient les chouhada et ce à quoi aspirent et rêvent les générations montantes de l’Algérie indépendante », a poursuivi le vice-ministre de la Défense nationale. Le Général de Corps d’Armée a mis en avant l’intérêt « inégalé » porté par le peuple algérien alors que le pays est à l’aube de la Présidentielle, ce qui dénote, a-t-il dit, d’une « prise de conscience populaire de haut niveau quant à l’importance de cette échéance nationale vitale, et traduit une profonde perception populaire de l’impératif de se diriger vite vers une sortie de notre pays de cette conjoncture sensible». Le Chef d’Etat-major de l’ANP a évoqué, également, les jeunes qui ont fait montre « d’un degré élevé de conscience » en se disant déterminés à aller vers les urnes de la prochaine Présidentielle, mettant en échec ainsi les plans de la bande et de ses relais, habitués de la politique de chantage politique à travers des porte-voix exploitant certaines tribunes médiatiques tendancieuses qui tentent vainement d’échouer ces efforts nobles ».

  1. Benslimane