ONU: Les causes profondes des conflits dans le monde restent sans réponse  

0
99

 

 

Un diplomate allemand a  indiqué lundi que les causes profondes des conflits dans le monde restaient  toujours sans réponse, tout en soulignant que la Commission de consolidation de la paix de l’ONU devait parler d’une seule et même voix.     

« Les causes profondes des conflits restent sans réponse, ce qui fait  obstacle au développement et à la paix durables », a affirmé Jürgen Schulz,  représentant permanent adjoint de l’Allemagne auprès des Nations Unies, lors du débat de l’Assemblée générale des Nations Unies sur le rapport  

annuel de la Commission de consolidation de la paix (CCP) et le rapport du  Secrétaire général sur le Fonds de consolidation de la paix (FCP).

« Trop souvent et trop facilement, le cycle des violences reprend », a-t-il  indiqué, appelant la communauté internationale à s’attaquer aux causes profondes des conflits en faisant preuve de « détermination politique » et de  « planification à long terme ».

« Nous pensons que la CCP est potentiellement en mesure de fournir des  conseils opportuns, réalistes et concrets », a-t-il déclaré. « La CCP est  plus forte lorsqu’elle parle d’une seule voix et que tous ses membres sont engagés », a-t-il ajouté.     

« Si nous arrivons à nous mettre d’accord sur nos priorités et sur des  solutions stratégiques et pratiques, nous pourrons renforcer la valeur pratique et politique de la CCP. Pour ce faire, nous ne devons pas hésiter  à aborder les questions les plus difficiles dans un esprit de collaboration et de partenariat », a-t-il affirmé.

  1. Schulz a également déclaré que l’Allemagne se félicitait des priorités  affichées par le FCP, comme « les programmes transfrontaliers, les efforts de transition, l’égalité des sexes, et l’autonomisation des femmes et des  jeunes ».

La CCP est un organe consultatif intergouvernemental qui vise à soutenir  les efforts de paix dans tous les pays touchés par un conflit. Elle est composée de 31 Etats membres élus par l’Assemblée générale, le Conseil de  sécurité et le Conseil économique et social de l’ONU.

Les pays qui apportent les plus importantes contributions financières ou  militaires au système de l’ONU en sont également membres. Le FCP est l’instrument financier de premier recours de l’organisation  lorsqu’il s’agit de maintenir la paix dans des pays ou des situations à risque ou touchés par un conflit.