Oran: Démantèlement d’un réseau de falsification de documents officiels et escroquerie

0
184

Les services de la sûreté de wilaya d’Oran ont démantelé, récemment, un réseau criminel, dont les membres sont impliqués dans une affaire de faux et usage de faux de documents administratifs officiels, imitation de sceaux officiels, escroquerie, entre autres.

Les enquêteurs ont arrêté ainsi six  personnes et saisi 7 cachets de différents types d’établissements et instances administratives, a-t-on, indiqué lors de la présentation de cette affaire au niveau du siège de la sûreté de wilaya d’Oran. Les éléments de la Brigade de Recherches et d’Investigations (BRI), relevant du service de wilaya de la police judiciaire, sont parvenus à démanteler une bande criminelle composée de 6 personnes, dont une femme, âgées entre 29 et 53 ans, impliquées dans une affaire de faux et usage de faux dans des documents administratifs officiels, imitation de cachets, mauvaise utilisation de fonction, utilisation de locaux publics pour leurs agissements frauduleux, escroquerie et usurpation de fonction. La même source a précisé que l’enquête a été déclenchée suite à une plainte déposée par une personne, victime d’escroquerie, ajoutant que les éléments de la BRI ont réussi à déterminer l’identité du meneur d’audit réseau criminel, un agent au sein de la délégation communale d’El-Hamri, et ont procédé à son arrestation. Lors de la perquisition, les policiers ont pris en flagrant délit le suspect en possession de 3 cachets imités de différentes formes d’établissements et instances administratives, des documents administratifs, une somme de 93 000 DA, issue des affaires d’escroquerie, des copies de pièces d’identité. Poursuivant leur enquête, les enquêteurs ont pu localiser les autres membres du réseau, qui utilisaient un logement pour leurs activités douteuses et attirer leurs victimes, leur faisant croire qu’ils pouvaient leur vendre des logements sociaux contre la somme de 3,5 millions de dinars et d’acquérir en toute propriété des appartements et des villas haut de gamme, à travers des ventes aux enchères, tout utilisant les services d’un commissaire priseur pour leur faciliter les opérations de vente, entre autres, indique la même source. Ils ont par la suite procédé à l’arrestation du reste de la bande criminelle et après une perquisition autorisée par le procureur de la République du tribunal de Fellaoucen, les policiers ont découvert et saisi 4 cachets falsifiés de différentes dimensions d’établissements et d’instances administratives publics, 9 PV de transfert de propriétés des biens de l’Etat vers des propriétés privées concernant l’acquisition de logements, 5 copies de bons de versement de lots de terrains, des copies de pièces d’identité, des copies de PV de vente de conteneurs, 13 téléphones mobiles et un véhicule, indique la même source, ajoutant que les 6 mis en cause seront présentés devant la justice.