Oran: Il transportait 42 quintaux de kif traité, un narcotrafiquant écope de vingt ans de prison

0
61

Le tribunal criminel d’appel d’Oran a prononcé, ce mardi, une peine de 20 ans de prison ferme à l’encontre d’un prévenu accusé du trafic d’une quantité de 42 quintaux de kif traité. A l’issue des débats, le représentant du ministère public avait requis la peine de 20 ans de prison ferme à l’encontre du prévenu, accusé d’importation, détention et de transport de stupéfiants dans le cadre d’une bande criminelle organisée.

Cette affaire, déjà jugée en juillet 2014 par le tribunal criminel d’Oran revient, après un pourvoi en cassation introduit par le prévenu, qui avait été condamné, par contumace, à la perpétuité. Les faits de cette affaire remontent à octobre 2008, lorsque les gardes frontières de Dhalaat Djenaïb (Béchar), à la suite d’informations faisant état du passage de narcotrafiquants transportant une grande quantité de drogue à bord de deux véhicules tout-terrain, ont dressé deux embuscades au lieudit Oued Kadi El Hadja, dans la commune de Tabelbala. A minuit, au passage des deux véhicules, qui avaient refusé d’obtempérer aux tirs de sommation, les gendarmes ont ouvert le feu. Après avoir parcouru quelques centaines de mètres, les narcotrafiquants ont réussi à prendre la fuite à pied vers le territoire marocain, abandonnant leurs moyens de transport chargés de plus de 42 quintaux de kif traité. Les véhicules et les stupéfiants avaient été saisis et remis à la brigade de Gendarmerie nationale de Tabelbala pour enquête. La vérification des véhicules, notamment, leurs numéros de châssis, ont permis aux gendarmes d’identifier leurs propriétaires, dont le mis en cause, Z.A. Hier, lors de l’audience, le prévenu a tenté de se disculper, indiquant qu’il n’avait rien à avoir avec la trafic de stupéfiants et qu’il n’avait été qu’un intermédiaire dans l’achat des véhicules. M.S.