Oran: L’absence du tri sélectif conduit à la saturation rapide du Centre d’enfouissement technique de Hassi Bounif

0
380
Photo-conception L'Echo d'Algérie@

Le 3e casier en cours de réalisation au Centre d’enfouissement technique (CET) de Hassi Bounif (Oran centre), sera réceptionné avant la fin de l’année en cours, a déclaré la directrice de l’EPIC CET Oran. Destiné à recevoir les déchets de 12 communes, d’une capacité de trois millions de m3, ce casier permettra de prendre en charge les déchets ménagers d’une population de 1,2 million, a indiqué Dalila Chellal, précisant qu’il s’agit du 3e casier après la mise en service du CET en 2012.

Alors que la durée de vie d’un casier est estimé à 20 ans, ceux du CET de Hassi Bounif, recevant les déchets se saturent «très rapidement au bout de 2 ou 3 ans, à cause de l’absence du tri sélectif», a soutenu la source. Au moment où seuls les déchets ultimes sont destinés à l’enfouissement, les déchets organiques devant servir au compostage et les déchets valorisables (papier, plastique, verre, métal) sont sensés être récupérés, tout ou presque est enfoui dans les casiers à l’heure actuelle, a-t-elle souligné. Le taux de récupération est jugé «très faible» à Oran, estimé à 1% grâce à des conventions signées avec des établissements spécialisés pour la récupération de leurs déchets recyclables : les zones industrielles (Arzew, Hassi Ameur et Es Senia), les écoles, les hôtels, les deux d’Oran et d’Arzew, les universités etc. A cause de la faiblesse du tri et de la récupération, les casiers se saturent 10 fois plus vite, a souligné Chellal, ajoutant que les différents programmes de la wilaya (création de centres de tri de proximité, les conventions, le tri à la source au niveau des quartiers) devraient permettre d’atteindre un taux de valorisation de 5% d’ici la fin de l’année en cours.