Ouverture de la conférence internationale sur l’appui des start-up: Vers la poursuite de la stratégie de modernisation du service public

0
63

Les travaux de la conférence internationale sur l’appui des start-up dans les domaines du service public ont débuté, hier, au Centre international des Conférences (CIC) Abdellatif-Rahal, sous l’égide du ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Salah Eddine Dahmoune, en présence de nombre de ministres et représentants de plusieurs Instances et secteurs concernés.

Cette rencontre «placée sous l’égide du Premier ministre, vient en application des décisions substantielles prises par le Gouvernement en direction des start-up, lequel œuvre à poursuivre la mise en œuvre de la stratégie de modernisation du service public, à travers la création et l’optimisation constante des services et prestations», a tenu à préciser Dahmoune dans son allocution d’ouverture des travaux de la conférence. Les collectivités locales constituent le premier maillon de proximité et de contact avec les citoyens, et la partie la mieux informée de leurs besoins et aspirations, notamment en matière de service public, selon le ministre, qui a affirmé que c’est dans le souci de moderniser ces infrastructures que la tutelle avait envisagé de promouvoir les partenariats avec les start-up pour tirer profit de leurs idées et leur savoir-faire en matière de modernisation, d’innovation et de développement. Prennent part à cette conférence, plus de 1000 participants dont des start-up et des représentants de plusieurs Instances, centres de recherche et secteurs concernés, en sus d’experts nationaux et étrangers. Cette rencontre se veut un espace de concertation autour des solutions intelligentes, et une occasion pour améliorer et simplifier davantage le service public de proximité, à travers la promotion des start-up dans tous les domaines. Elle tend également à créer une plate-forme d’échange entre les start-up et l’ensemble des intervenants administratifs et économiques pour mettre à profit les propositions, les projets et les offres et parvenir à des mesures permettant de prendre en charge les préoccupations soulevées. Cet événement vise, par ailleurs, la mise en place d’une cartographie nationale des start-up et d’un écosystème territorial numérique dans le domaine du service public de proximité et des applications développées en matière d’adressage et de géolocalisation, ont indiqué les organisateurs, citant, notamment le développement d’une plate-forme digitale dynamique sous forme d’un espace de recherche et de choix de solutions innovantes pour les utilisateurs, permettant aux start-up de suivre le fil du développement et de cadrer avec la croissance économique. Il s’agit, en outre, de mettre en place un fichier national des start-up qui répondent aux besoins dans le domaine du service public tout en améliorant le cadre contractuel entre les collectivités locales et les jeunes entreprises. Au programme de cette conférence, 5 workshops axés sur «la gestion des services publics de proximité», «la numérisation des prestations publiques», «les énergies renouvelables et l’environnement», «l’aménagement et l’attractivité du territoire» et «la gestion des risques majeurs et des nouvelles villes». Plusieurs équipes d’experts, de professionnels et de propriétaires de start-up animeront ces ateliers et s’attèleront au débat des projets innovants, outre les défis et perspectives.

Yasmine D.