PAF: La Brigade navigante assure toutes les formalités administratives au  profit des voyageurs affluant vers le pays

0
470

 

 Les éléments de la brigade navigante de la  police aux frontières (PAF) ont assuré toutes les facilitations et  procédures administratives à bord du bateau de voyageurs qui a accosté  hier au quai du port d’Alger, en provenance de la ville de Marseille (France), à bord duquel se trouvaient 1686 voyageurs ayant choisi de passer  les vacances d’été et la fête de l’Aïd El Adha parmi leurs familles.

A cette occasion, nombre de voyageurs et membres de la communauté algérienne établie à l’étranger ont exprimé, à leur arrivée, leur  satisfaction quant à « la célérité, l’efficacité et la souplesse » des nouvelles formalités policières, introduites il y a quatre ans, par la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), permettant aux voyageurs  d’accomplir en un temps record les formalités de transit. Affirmant avoir choisi, à l’approche de l’Aïd El Adha, coïncidant avec la saison estivale, de retourner au pays pour passer les vacances, les voyageurs se sont félicités de toutes les formalités mises en place, leur  permettent de quitter le port « en quelques minutes », juste après l’accostage du navire au quai, tandis qu’une telle opération nécessitait auparavant beaucoup de temps, avant l’entrée en vigueur des nouvelles mesures ». Les ressortissants algériens établis à l’étranger ont salué, en outre, la  qualité des services prodigués par les éléments de la brigade navigante à bord du navire, composé de 6 éléments sous la présidence d’un lieutenant de police. A ce titre, la commissaire principale de police Rezika Mahdi a affirmé que la DGSN, représentée par la police aux frontières maritimes, avait pris  « une série de formalités et de mesures sécuritaires afin de faciliter le transit des voyageurs et des membres de la communauté algérienne établie à l’étranger, à travers l’affectation d’une brigade navigante relevant de la PAF au port d’Alger en vue de procéder aux différentes formalités et procédures de transit des voyageurs et de véhicules (au nombre de 631) ». Selon la même responsable, ces procédures se feront « en un temps record »,  rappelant « la création en 2016 de brigades navigantes pour assurer des services de qualité et faciliter le transit, en sus des passages verts réservés aux personnes âgées, aux personnes aux besoins spécifiques, aux femmes enceintes et aux enfants. La commissaire principale de police Razika Mahdi a estimé le nombre des voyageurs parmi la communauté algériennes établie à l’étranger et les autres touristes à plus de 75.000 individus durant le premier semestre de  2019. A noter que la brigade navigante est composée de six (6) éléments supervisés par un chef de brigade accompagné de deux policiers chargés des procédures de transit au niveau du service biométrique à bord du bateau, ainsi que d’autres éléments de police chargés des services et de la couverture sécuritaire une fois sur le navire. 

Houda H