Pandémie: Benbouzid souligne l’importance de la solidarité entre les pays

0
157

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, a souligné, jeudi à Alger, l’importance de la solidarité entre les pays dans la lutte contre la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19) et ses conséquences socio-économiques.

«Arriver tous ensemble et en conjuguant nos efforts, à enrayer les méfaits de l’épidémie de Covid-19, et freiner donc cette catastrophe sanitaire dont souffre l’humanité entière, serait de notre point de vue, un formidable moment de solidarité internationale et un indéniable sursaut collectif de l’humanité», a indiqué Benbouzid lors d’une conférence internationale sur le projet « Réponse solidaire européenne à la Covid-19 en Algérie». Il a, à ce propos, ajouté que «ce noble objectif passe également par un équitable accès des peuples et des nations aux progrès de la science, matérialisé présentement par les différentes formes de vaccination», relevant à cet égard «les difficultés que rencontrent les pays aux revenus intermédiaires, ou faibles, dans leur volonté d’accéder à l’acquisition des vaccins».

Benbouzid a exprimé, dans ce sens, son souhait de «faire du vaccin contre le Covid-19 un bien public mondial répondant à quatre principes clés», à savoir «le partage des données et des résultats de la recherche, la garantie d’un accès équitable pour tous, la garantie d’une production rapide et en masse et la garantie d’un prix juste». Après avoir évoqué les conséquences sanitaires, économiques et sociales de la pandémie, le ministre a indiqué que cette crise sanitaire a «affecté plus de 112 millions d’êtres humains à travers le monde et causé près de 2,5 millions de décès», rappelant qu’en Algérie, «la pandémie de Covid-19 a affecté depuis l’apparition du premier cas à ce jour, 112 461 personnes et en a tué 2970».  Interrogé, par ailleurs, en marge de la conférence sur le variant du  Covid-19 en Algérie, Benbouzid a indiqué que «le variant n’est pas une source d’inquiétude particulière» et que «nos experts sont à l’affut pour toute éventualité d’apparition d’un variant», faisant comprendre que ce risque n’est pas à écarter et tout sera communiqué dans la transparence au cas d’enregistrement d’un variant. A noter, le projet «Réponse solidaire européenne du Covid-19 en Algérie «s’inscrit dans le cadre de l’initiative de l’Union européenne» Team Europe «d’appui aux pays partenaires dans leur lutte contre la pandémie, pour laquelle a mobilisé une enveloppe financière de 75 millions d’euros de son budget de coopération avec l’Algérie, dont 43 millions d’euros sont destinés à l’acquisition d’équipements médicaux, et 32 millions d’euros à un appui à la reprise économique.

Yasmine D. / Ag.