Parlement: « La réussite de la prochaine Présidentielle sera e coup de grâce  signera aux ennemis de  l’Algérie » déclare Bedoui

0
28

 Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités  locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui a déclaré,  mardi à Alger, que la réussite de la prochaine Présidentielle « signera  l’échec des ennemis de l’Algérie qui misent sur le fiasco de ce  rendez-vous ».

« Nous sommes aujourd’hui devant une échéance décisive en termes de  consécration de notre édifice démocratique, en l’occurrence la  Présidentielle qui focalise les regards au plan international et dont la  réussite signera l’échec des ennemis de l’Algérie qui misent sur le fiasco  de ce rendez-vous », a déclaré le ministre dans le cadre de ses réponses aux  préoccupations des membres de l’Assemblée populaire nationale (APN) sur le  projet de loi le projet de loi relative aux règles générales de prévention  des risques d’incendie et de panique. « Les enfants de l’Algérie sauront, ensemble et partant de leur fidélité  aux sacrifices des Chouhada de la glorieuse Révolution et du devoir  national, barrer la route à toutes les manœuvres », a-t-il affirmé, appelant  « tout un chacun à assumer ses responsabilités pour la préservation des  acquis réalisés en matière de sécurité et de stabilité et faire face aux  enjeux sécuritaires et économiques ». Soulignant qu’avec l’échéance d’avril 2019 sera parachevé le processus  électoral dans le cadre de la nouvelle Constitution, le ministre a indiqué  que chaque consultation électorale a ses spécificités, « ce qui permettra, à  l’avenir, de procéder à une évaluation objective de notre nouveau système  juridique et à son amélioration suivant une approche intégrée ».  A cette occasion, M. Bedoui a réaffirmé que le rôle de l’administration,  dans de tels rendez-vous, « est un rôle organisationnel par excellence »,  tout en veillant à « la garantie des droits constitutionnels et juridiques  de tous les partenaires politiques à la candidature, dans le respect des  principes d’égalité, de neutralité et de transparence ». L’administration « a veillé et veille toujours » à la concrétisation de ces  droits « en offrant toutes les facilités à tous ceux qui désirent de se  porter candidats sans distinction aucune », dans le cadre du respect des  lois de la République, a-t-il conclu.

M.H