Partenariat sino-algérien dans le domaine des médias: Djamel Kaouane et l’ambassadeur de la Chine se concertent

0
1030

La Chine exprime sa disponibilité à développer les partenariats dans le domaine des médias avec l’Algérie. L’ ambassadeur de Chine en Algérie, Yang Yuangyu a exprimé, hier, la disponibilité de son pays à développer davantage avec l’Algérie les partenariats dans le domaine des médias qui offre, grâce aux cybertechnologies, des opportunités d’échange d’expérience.

Lors de l’audience que lui a accordée le ministre de la Communication, Djamel Kaouane, le diplomate chinois a souligné la possibilité d’aller «beaucoup plus vite» que dans les autres secteurs. A ce titre, de nombreux domaines ont été cités, notamment la formation, le développement des équipements, la numérisation, l’échange de programmes, le déploiement médiatique en Chine et en Algérie. De son côté, Kaouane qui s’est réjoui de cette «grande disponibilité» de la Chine envers l’Algérie, a insisté sur la nécessité de renforcer les échanges et la coopération en matière de formation des journalistes et des professionnels des médias relevant, par ailleurs, que sur ce chapitre le volet relatif «à l’initiation linguistique au chinois ne devrait pas être en reste», puisque elle constitue «une véritable passerelle pour une meilleure compréhension entre nos deux peuples». L’entretien a également porté sur «l’excellence» des relations entre la Chine et l’Algérie et permis de mettre en avant les acquis du partenariat stratégique global qui unit les deux pays. Il a été aussi l’occasion d’apprécier le niveau de «confiance mutuelle» qui caractérise cette coopération et qui est le «digne reflet» de l’amitié «sincère» qu’illustrent des pages de l’histoire commune, lorsque la Chine, devait rappeler le ministre, «inaugurait ses relations diplomatiques avec le gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA) en 1958» ou encore, lorsque l’Algérie, devait rappeler, à son tour, l’ambassadeur, «avait soutenu, par la voix du Président Bouteflika, alors ministre des Affaires étrangères, l’entrée de la République populaire de Chine au sein de l’Organisation des Nations unies».