Parti des travailleurs: Hanoune qualifie de «criminels» les bombardements contre la Syrie

0
193
Photo L'Echo d'Algérie@

Le Parti des travailleurs (PT) a vivement condamné les bombardements de la coalition occidentale contre la Syrie. Dans une déclaration rendue publique, ce parti dirigé par Louisa Hanoune, foncièrement opposé à toute forme d’ingérence dans les affaires internes des Etats, a dénoncé le diktat des puissants qui imposent au monde leur vision et agissent par la violence pour préserver leurs intérêts stratégiques au détriment des Etats et des peuples.

«Les gouvernements successifs des grandes puissances créent les conditions de guerre», a relevé le PT, s’élevant contre cette supercherie, selon laquelle ils agissent pour protéger les populations civiles : «Ils interviennent directement ou par procuration, ils les alimentent, ils vendent les armes souvent à tous les belligérants et lorsque la guerre tire vers une fin qui leur est pas favorable ou encore si elle n’a pas atteint l’objectif qui lui a été assigné, ils la relancent.» Pour le PT, «avec ou sans mandat de l’ONU, les gouvernements américain, britannique et français n’ont aucun droit d’intervenir en Syrie ou ailleurs». «Ce sont les intérêts stratégiques, économiques, politiques de ces grandes puissances qui dictent cette intervention militaire. Les peuples du monde entier, y compris américain, britannique et français, n’ont aucun intérêt dans ces guerres, bien au contraire», a souligné ce parti. Les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la France ont bombardé dans la nuit de vendredi à samedi des sites militaires syriens, prétextant cette agression par une supposée attaque chimique contre des populations civiles. Ces trois pays membres du Conseil de sécurité ont outrepassé le droit international et fait fi des Nations unies. L’Algérie a regretté cette agression.