Partis politiques et programme présidentiel

    0
    541
    PhotoAniaZiani@L'Echod'Algérie

    Le week-end a été chargé en activités politiques et nous avons assisté à des réunions de partis qui ont, dans leur majorité, réitéré leur «soutien indéfectible» au programme du président. C’est à qui d’être dans les meilleures grâces du chef de l’Etat alors que les programmes des partis eux-mêmes sont superbement ignorés. Pourtant, ce ne sont pas les préoccupations qui manquent chez les nombreux citoyens qui ne semblent pas faire partie de la feuille de route de ces chapelles. On en a même entendu de toutes les couleurs et assisté à des tirs croisés entre états-majors visiblement remontés les uns contre les autres et chaque fois que la direction d’une chapelle se réunit, c’est pour fustiger l’autre. Les problèmes des citoyens sont carrément mis en veilleuse pour ne pas dire ignorés par les staffs de direction qui vivent quand même dans un pays qui vient de prendre un grand virage quant à la gestion de son économie en subissant une inflation rarement atteinte à ce jour. Certes, il arrive aux chefs de partis, du moins les plus en vue, d’évoquer les problèmes des citoyens comme ceux de la mal-vie à laquelle est confrontée la jeunesse qui prend le large, fuyant ce pays où la morosité ambiante n’offre aucune perspective. On a aussi entendu cet autre leader très en vue, inviter les présidents d’APC à «ouvrir leur cœur aux citoyens», tout comme le fléau de la drogue est violemment dénoncé par ce chef de parti qui désigne directement le Maroc voisin de noyer notre pays de ce poison. Ce qui n’est pas faux. Sauf que nous sommes toujours dans le constat et on aurait souhaité que ces partis qui ont quand même pignon sur rue, organisent des séminaires, des colloques pour tenter d’éradiquer ces fléaux qui touchent de près notre jeunesse ou à défaut de trouver des pistes qui les éloignent de ces occupations morbides. Il ne suffit pas de déclarer qu’on soutient le programme du président, mais d’aider concrètement à le réaliser.