26.9 C
New York
dimanche, août 14, 2022
AccueilCulturePatrimoine culturel: Malika Bendouda installe  les membres du Conseil consultatif

Patrimoine culturel: Malika Bendouda installe  les membres du Conseil consultatif

La ministre de la Culture et des Arts, Malika Bendouda, a procédé, mardi à Alger, à l’installation des membres du Conseil consultatif du patrimoine culturel, une instance composée de personnalités du monde de la recherche et de représentants de la société civile, chargés de produire des recommandations dans le domaine de la conservation, de la restauration de l’exploitation et de la recherche scientifique.

Ce Conseil est composé des chercheurs dans les domaines de l’histoire, l’archéologie et l’anthropologie Fouad Soufi, Nadir Marouf, Abderrahmane Khelifa, Abdelkader Derradji, Salim Drici et Hadj Meliani en plus de la pédagogue et auteure Zoubida Maâmria, de l’architecte des monuments Fatma Zohra Guerbabi. Le Conseil compte également trois représentants de la société civile, Mohamed Benbahmed Imnassen, fondateur d’une association de promotion du patrimoine de la vallée du Mzab, Azzeddine Guerfi, éditeur et fondateur de l’association «Les amis de l’Imedghassen», et Kouider Mitaïr de l’association «Bel horizon».

Créé par décret en mars dernier, sur proposition du ministère de la Culture et des Arts, le Conseil consultatif du patrimoine culturel a pour mission d’enrichir l’arsenal juridique et institutionnel en lien avec le patrimoine, orienter les projets de restauration, émettre des avis sur les stèles, statues et monuments destinés à être installés dans les lieux publics ou encore promouvoir la coopération avec la société civile.

Le Conseil devra également encourager la recherche et les publications scientifiques dans les différentes disciplines en lien avec le patrimoine et valoriser l’aspect économique de l’exploitation des sites du patrimoine. Lors de cette cérémonie d’installation, qui s’est déroulée à l’Opéra d’Alger en présence de plusieurs membres du gouvernement, la ministre de la Culture  et des Arts a assuré que la création de ce Conseil n’est en rien un acte bureaucratique mais une «réponse à une réalité floue que vit le patrimoine» estimant que le Conseil est une «instance de réflexion et d’action» qui appuie le ministère et participe aux mécanismes de préservation du patrimoine. La ministre a également expliqué que le Conseil devra participer à l’effort de préservation du patrimoine et proposer des mécanismes d’intervention en cas de menace, en plus d’impliquer la société civile dans l‘inventaire du patrimoine et les opérations de classement.

  1. Toumi

ARTICLES SIMILAIRES

Du même auteur

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

ARTICLES POPULAIRES