Patrimoine culturel: Mihoubi : «  la situation financière à l’origine des retards  accusés dans plusieurs projets d’aménagement »

0
516

 Le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi a  indiqué, jeudi à Alger, que la situation financière que connaît l’Algérie  était à l’origine des retards accusés dans plusieurs projets de  restauration et de conservation du patrimoine culturel dans plusieurs  wilayas, notamment à Tiaret.

Lors d’une séance plénière, consacrée aux questions orales, M. Mihoubi a  estimé que la situation financière avait impacté les projets d’aménagement  de nombre de sites archéologiques et historiques dans la wilaya de Tiaret,  incluant six (6) sites classés patrimoine national, dont les tombeaux  d’Ajdar, « gelés jusqu’à nouvel ordre », ainsi que la revalorisation de la  grotte d’Ibn Khaldoun à Frenda. En réponse à une question sur « la détérioration » des travaux d’aménagement  de la salle de cinéma « Djurdjura » à Tizi-Ouzou, le ministre a affirmé que  le taux d’avancement des travaux avaient atteint 70%, réitérant, par la  même occasion, son appel aux communes à « faciliter l’opération de cession »  de leurs salles de cinéma, environ 300 salles, en faveur du secteur de la  Culture pour « leur réaménagement ». Pour rappel, M. Mihoubi avait insisté, à maintes reprises, en 2015 et  2017, sur l’impératif pour son secteur de récupérer les salles de cinéma  relevant des communes, et ce, afin de les réaménager et les équiper pour  une future exploitation.

Benadel M