Patrimoine: Operations de classification et de restauration de sites et monuments archéologiques de Laghouat

0
199

 

Un ambitieux programme de classification et de sauvegarde de plus d’une centaine de monuments et sites archéologiques disséminés sur le territoire de la wilaya de Laghouat a été concrétisé,  a-t-on appris des responsables locaux du secteur de la Culture. 

Cette opération a ciblé pas moins de 40 sites et stations de gravures rupestres et 24 ksour anciens, datant des ères préhistorique, amazighe, et  islamique, ainsi que des vestiges et monuments remontant à diverses périodes de l’histoire d’Algérie, a indiqué le directeur de la Culture, Mohamed Nemili. Cinq (5) autres sites et monuments historiques, dont la maison du saint-patron « Dar Sidi Hadj Aïssa » et « Dar Bouamer » à Laghouat, ainsi que les piliers romains existants dans la région d’Aflou, ont été proposés à la  classification par la direction de la Culture auprès du ministère de tutelle. Par souci de valoriser le patrimoine historique de la région, le secteur de Culture a également suggéré la classification de sept autres sites du patrimoine matériel disséminés à travers les régions de Laghouat, Sidi Makhlouf et Hassi-R’mel, dont Bordj Bouskarène, l’ancienne église et l’ancien horloge. Le secteur de la culture compte dans la wilaya de Laghouat, après la classification de 105 sites et monuments archéologiques, s’ajoutant aux 56 déjà classés, quelques 33 stations de gravures rupestres et 31 ksour de  l’ère amazighe et autres de l’ère islamique, ainsi que 14 anciens lieux de culte, en plus d’autres sites naturels et archéologiques.

Diverses opérations pour valoriser et sauvegarder les biens culturels

Plusieurs opérations sont en cours pour valoriser et sauvegarder les biens culturels de la wilaya de Laghouat, dont la réception d’une étude technique portant sauvegarde des ksour d’El-Haouita, Tadjerouna, Tadjemout, El-Assafia et Taouiala, en attendant son approbation par l’Assemblée  populaire de la wilaya. La mosquée antique « Mesdjid El-Atik » dans la commune de Tadjerouna et deux structures cultuelles similaires à El-Haouita et Tadjerouna se sont vus accorder des opérations de restauration, dont les travaux tirent à leur fin. Pas moins de 52 sites de gravures rupestres feront également l’objet de travaux de protection, et seront dotés de panneaux d’orientation et de  signalisation, en plus de la réception d’une étude concernant le site de « Kef El-Melh » dans la commune de Tadjerouna. A ces actions viennent s’ajouter les travaux de restauration du mausolée de « Sidi Mohamed Lehbib », ainsi que la réhabilitation de la maison de Sidi Ahmed Tidjani, jouxtant le siège du Califat général de la confrérie Tidjania à Ain-Madhi. Le secteur de la Culture entend aussi, afin d’assurer la sauvegarde de son patrimoine, lever le gel sur cinq programmes de réhabilitation de cinq (5) mosquées à El-Haouita, Aflou et Laghouat, dans le respect de leurs cachet architectural et matériaux de construction originels. La wilaya de Laghouat s’est vue accorder, par ailleurs, un projet, d’un montant de 60 millions DA, de restauration du ksar de Taouiala, qui revêt une dimension historique et touristique.