Placée sous le thème «Pour une Algérie nouvelle»: La rencontre Gouvernement-Walis se fixe une approche de développement durable et harmonieuse

0
261

Placée sous le thème «Pour une Algérie nouvelle», la rencontre Gouvernement-Walis dont les travaux débutent aujourd’hui au Palais des nations de Club des Pins, s’inscrit dans un nouvel esprit de gouvernance établi sur la base d’une approche de développement «durable et harmonieuse» et mettant en valeur la qualité du cadre de vie du citoyen et son environnement.

La rencontre qui verra la présence de 1100 participants, dont des membres du Gouvernement, des cadres centraux et locaux, des élus ainsi que des partenaires économiques, se projette dans l’optique de l’instauration d’une Algérie nouvelle à laquelle a appelé le président de la République, Abdelmadjid Tebboune. Elle s’inscrit également dans une perspective d’analyse et d’explication du plan d’action du Gouvernement et ses mécanismes de mise en œuvre, selon une approche qui s’appuie sur la participation des autorités locales, représentées par les cadres et élus, en vue de concrétiser d’une manière effective, intégrée et participative l’ensemble des actions de développement pour lesquels s’est engagé le président de la République et qui sont contenus dans le plan d’action du Gouvernement. Il s’agit aussi d’élargir le terrain de la réflexion et de la mise en application du plan arrêté par les pouvoirs publics afin d’établir une démarche performante de développement, génératrice de richesses et favorable à la mise en réseau des initiatives innovantes des différents acteurs tant sur le plan régional que local. S’agissant des thèmes retenus pour cette rencontre, ils s’articulent autour de l’amélioration continue du cadre de vie du citoyen à travers une démarche de planification des systèmes de développement local, la gestion rationnelle du foncier économique, la mise en place d’une gouvernance urbaine axée sur la gestion moderne des nouvelles villes et la gestion de la problématique routière dans le cadre d’une stratégie multisectorielle intégrée, dont la finalité englobe les leviers de réduction des accidents de circulation.

Les autres thèmes retenus sont en relation avec le désenclavement des zones frontalières et de montagne, la digitalisation des services publics locaux, le développement durable, la décentralisation, la délégation des services, l’accompagnement des startups et l’intercommunalité. À cet effet, des ateliers interactifs regroupant les différents participants seront animés d’une manière continue tout au long de cette rencontre qui devra déboucher sur une série de recommandations opérationnelles, susceptibles de transformer la vision des pouvoirs publics en actions concrètes de développement dans tous les secteurs. En ce sens, 6 ateliers traiteront des thèmes retenus lors de cette rencontre, respectivement la qualité de vie du citoyen, le foncier économique, une gouvernance rénovée et maîtrisée, mobilité et sécurité routière, les zones à promouvoir entre l’ambition de relance et l’impératif d’attractivité et en dernier la digitalisation et l’intelligence collectives. Pour ce qui est des objectifs et des attentes de la rencontre Gouvernement-Walis, ils visent notamment à rompre avec la pratique des plans de développement locaux synonyme de programmes de financement, placer la qualité de vie du citoyen, l’équité et la réduction des inégalités au centre d’intérêt de la nouvelle vision de développement local, le développement de l’offre du foncier, une gestion transparente, équitable et rationnelle du foncier économique ainsi qu’une gestion libérée des contraintes juridiques, organisationnelles et des pesanteurs bureaucratiques. Les autres objectifs consistent en la maîtrise du phénomène de la saturation urbaine, la décongestion de la circulation routière des grandes villes, l’atténuation du phénomène des accidents de circulation, l’amélioration de l’attractivité des wilayas du Sud et des Hauts-Plateaux, la réactivation des leviers de développement dans les zones de montagnes et frontalières et la généralisation de la numérisation des prestations des services publics. Récemment, le Premier ministre, Abdelaziz Djerad a affirmé que la réunion Gouvernement-Walis, décidée par le président de la République, définira les priorités, traduira les mesures et fixera avec précision les délais d’exécution du plan d’action du Gouvernement, y compris la mise en œuvre du plan d’urgence pour pallier les inégalités en matière de développement local, notamment dans les régions du Sud, les zones montagneuses et rurales et les banlieues.

Conscient de la spécificité, de la priorité et de la sensibilité du dossier du développement, le Gouvernement est disposé à œuvrer à la prise en charge de ces préoccupations dans le but de garantir un développement équitable au profit de toutes les régions du pays, sans exclusion ou marginalisation, a assuré Djerad, précisant que ce volet constitue une priorité majeure pour le Gouvernement qui, non seulement partage le même diagnostic, mais également l’impératif de réunir toutes les conditions d’une vie décente aux citoyens où qu’ils se trouvent et quelque soit leur wilaya. La vérité amère est qu’il existe des zones d’ombre et d’exclusion y compris dans la capitale du pays, a-t-il déploré ajoutant que l’Algérie ne peut pas fonctionner à deux vitesses et notre peuple mérite une meilleure prise en charge où qu’il se trouve. Soulignant l’engagement du Gouvernement à poursuivre les programmes  d’infrastructures et d’équipements prévus dans les différentes régions du pays, dans le cadre d’une nouvelle approche participative, le Premier ministre a fait état d’un travail en cour pour la révision de la nomenclature nationale des projets de développement, notamment ceux gelés, reportés ou pas entamés encore. D’autre part, le Gouvernement compte adopter une nouvelle approche en matière de lutte contre le chômage et s’engage à assurer une couverture sanitaire équitable et de qualité, tout en œuvrant à remporter le défi de la qualité dans le secteur de l’Éducation nationale. À ce propos, Abdelaziz Djerad a mis en avant la nécessité de poursuivre les efforts dans le domaine de l’emploi, à travers l’adoption d’une nouvelle approche reposant sur un traitement purement économique, tout en réitérant la détermination du Gouvernement à prendre en charge les préoccupations des jeunes exerçant dans le cadre des dispositifs d’insertion socio-professionnelle, des agents contractuels et des remplaçants, à travers une étude approfondie et détaillée de ce problème épineux, pour trouver les solutions possibles pour établir des passerelles avec le marché du travail aux fins de leur insertion dans la vie professionnelle. Il a évoqué, en outre, la redéfinition de l’ordre de priorité de réalisation de ces projets dans chaque wilaya en fonction des besoins réels, capacités disponibles, le dividende socio-économique suivant les spécificités de chaque région. Le Premier ministre a, en outre, mis en avant la volonté du Gouvernement d’assainir l’administration des pratiques bureaucratiques désuètes à travers la mise en œuvre d’une panoplie de mesures pratiques détaillées dans le Plan d’action, affirmant que le renforcement de la gestion décentralisée était une préoccupation partagée par l’Exécutif, qui s’emploiera à l’amélioration de la performance dans tous les domaines.

  1. Benslimane