Politique monétaire / Mohamed Loukal expose aux PDG des banques les grandes lignes

0
637

Le gouverneur de la Banque d’Algérie, Mohamed Loukal, a exposé aux P-dg des banques les lignes directrices de la politique monétaire, en contexte de refinancement du système bancaire et du Trésor par la Banque d’Algérie.

Lors de cette rencontre avec la place bancaire du pays, qui avait également porté sur le nouveau dispositif de renforcement de la collecte des devises des particuliers, Mohamed Loukal, qui est sur tous les fronts pour booster le secteur bancaire,  a tout d’abord présenté une analyse rétrospective retraçant le contexte de refinancement du système bancaire et de son évolution. Dans ce sens, il a rappelé qu’en prévision du retournement de situation d’excès de liquidité du système bancaire qui avait duré une quinzaine d’années, la Banque d’Algérie avait promulgué une batterie de textes réglementaires pour faire face à l’assèchement prévisible de la liquidité bancaire. L’introduction du nouveau cadre de mise en œuvre de la politique monétaire en mars 2017 a permis à la Banque d’Algérie d’ancrer les taux d’intérêt du marché interbancaire à court terme sur le taux directeur fixé à 3,5%: « Cela peut être considéré comme une réalisation majeure« , a noté Mohamed  Loukal devant les banquiers. Dans ce sens, le gouverneur de la Banque d’Algérie a signalé qu’à partir de mi-novembre 2017, « les facteurs autonomes ont généré, de nouveau, un excédent de liquidité important qui s’est élevé à environ 1.500 milliards de DA dans les premiers mois de 2018 ».Le Gouverneur de la Banque d’Algérie  a souligné qu’au cours des prochains mois,  la Banque d’Algérie « continuera à suivre de près tous les développements macroéconomiques et monétaires et ajustera, si nécessaire, les paramètres de l’ensemble des instruments à sa disposition pour assurer la stabilité des prix ».

Z.A