Port de Skikda:   Saisie de près de 15.000 comprimés de psychotrope au port de Skikda

0
45

Près de 15.000 comprimés psychotropes (14.720)  ont été saisis et un ressortissant étranger appréhendé dans le cadre d’une  opération menée conjointement par les services des Douanes et la brigade de  la Police des frontières maritimes du port de Skikda, a-t-on appris hier   auprès de la sûreté de wilaya.

Cette quantité de comprimés, classés hallucinogènes, a été découverte dans  un véhicule touristique en provenance de Marseille (France) à bord du  navire Tassili 2, a précisé, au cours d’une conférence de presse organisée  au siège de la wilaya, l’inspecteur principal de la Direction des Douanes  algériennes, également chargé de l’information et de la communication de ce  corps constitué,  Merouane Bousaid, soulignant que le contrôle du véhicule  au scanner a permis de découvrir « des objets suspects » dissimulés à  l’arrière de la voiture. « La fouille minutieuse de la voiture a permis la découverte de près de 30  sachets renfermant 500 comprimés psychotropes chacun », a ajouté M. Bousaid,  faisant savoir que les résultats de l’analyse des substances saisies  transmises au laboratoire régional de la Police scientifique de Constantine  ont démontré que « ces comprimés étaient des substances hallucinogènes  prohibées à l’échelle internationale ». Un procès verbal de saisie et une amende de 207 millions DA ont été  libellés à l’encontre du mis en cause, a précisé la même source. De son côté, le chef du service de la Police judiciaire, le Commissaire de  police Redha Moumeni a indiqué que les investigations entamées dans le  cadre de cette opération et qui ont mené les enquêteurs dans d’autres  wilayas pour les besoins de l’enquête  confirment « l’existence d’un réseau  organisé de trafiquants », soulignant que « l’enquête se poursuit avec le  ressortissant étranger arrêté et sur le terrain ». Un dossier juridique a été établi par les services de la police à  l’encontre du mis en cause dans cette affaire, a signalé le commissaire  Moumeni.