Premier semestre 2016: Le nombre d’entreprises créées en baisse

0
970
Photo conception L'Echo d'Algérie@

Le nombre des entreprises dotées de la personnalité morale (sociétés) a connu une baisse durant le premier semestre 2016 en comparaison avec la même période de l’année 2015, annonce l’Office national des statistiques (ONS). Ainsi, durant le premier semestre de l’année écoulée, «5 546 sociétés ont été créées au niveau national contre 5584 durant la même période de 2015», soit un recul de l’ordre de 0,7%. 77% de l’ensemble des créations, à savoir 4305 entreprises installées, a été détenu par quatre secteurs d’activité. Il s’agit des secteurs du «commerce et de réparation auto (2065 sociétés créées), de l’industrie manufacturière (1079), de la construction (853) et du secteur des activités de services administratifs et de soutien (308), indique l’enquête de l’ONS. Notons que le nombre global des sociétés recensées au niveau des 48 wilayas a atteint «173 334 au 30 juin 2016 contre plus d’un million d’opérateurs économiques inscrits sous le statut de personnes physiques». Si l’on venait à répartir les créations par régions l’on remarquera que la région du Centre arrive en tête de liste, avec 54,53% de la totalité. La wilaya d’Alger détient donc le nombre de «1777 sociétés créées, suivie des wilayas d’Oran, 445 nouvelles sociétés, Sétif (312), TiziOuzou (227) et Constantine (221)». Rappelons que la wilaya d’Alger avait, jusqu’au 30 juin 2016, cumulé la plus forte concentration des sociétés. Durant cette période, 58 394 nouvelles entreprises avaient été recensées. La zone a été suivie d’Oran avec «12 698 sociétés (7,3% de la totalité), de Sétif avec 8135 entités (4,7%), de Constantine avec 7429 entités (4,3%) et de Tizi-Ouzou avec 6938 entités (4%)». Naâma, El Bayadh Tindouf et Illizi enregistrent le plus faible taux avec respectivement, 368 entités, 265, 207 et 194. Par secteur juridique, le privé détient le plus grand taux à savoir 97,45%. Il arrive donc en tête de liste avec 168 927 entités créées, du moins les opérateurs économique-personnes morales. Le nombre des entreprises publiques économiques (EPE), a quant à lui atteint les 766 à la fin du 1er semestre 2016, tandis que celui des autres entreprises publiques (Epic, entreprises publiques locales…), a dépassé les 3000. «Les entreprises privées étrangères ont atteint 523 entités, les sociétés mixtes à 81, et les entreprises du secteur public étranger ont été au nombre de 19». Outre, la création, il importe de noter que plus de 2000 entreprises ont décidé de cesser leur activité durant le premier semestre 2016, pour diverses raisons entre autres à la volonté de changer de secteur d’activité ou de restructuration. D’autres ont tout simplement été radiées, à l’exemple des Sociétés à responsabilité limitée (Sarl), «soit 1053 Sarl radiées (48% de la totalité des sociétés qui ont cessé leurs activités)».