Présidentielle 2019: Le corps électoral global avoisine les 24,5 millions d’inscrits

0
50

 

Le président de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohamed Charfi, a révélé, hier, que l’opération de révision périodique des listes électorales, effectuée du 12 au 17 octobre dernier, avait permis le recensement de 24 474 161 électeurs, dont 914 308 inscrits au niveau des centres diplomatiques et consulaires à l’étranger.

Lors de la cérémonie de lancement du fichier électoral national électronique élaboré par l’ANIE,  Charfi a fait savoir que le nombre global de l’électorat s’élevait à 24 308 357 électeurs avant la révision périodique (du 12 au 17 octobre dernier) effectuée après la révision exceptionnelle des listes électorales (du 22 septembre au 6 octobre 2019). Le nombre des nouveaux inscrits durant la révision périodique s’élève à 289 643 électeurs, tandis que le nombre des radiés a atteint, durant la même opération, un total de 123 239 électeurs, a-t-il précisé. Selon Charfi, l’ANIE a enregistré une hausse dans le nombre de l’électorat (+165 804 électeurs), soit une hausse de 0,67%. Evoquant les détails du bilan de l’opération de révision des listes électorales à l’occasion de l’élection présidentielle du 12 décembre 2019, le responsable des systèmes informatiques à l’ANIE, Khaled Bouhebel, a fait savoir que le nombre des nouveaux inscrit s’est élevé à 289 643 électeurs, répartis sur 180 143 nouveaux électeurs et 109 500 inscrits ayant changé de résidence. Concernant les électeurs radiés (123 239 électeurs), Bouhebel a précisé que ce nombre est réparti sur 104 590 électeurs radiés pour changement de résidence, 17 896 pour raison de décès et 17 896 pour privation du droit de vote (incarcération, maladies mentales). Quant à la répartition du corps électoral selon le sexe, le même responsable a fait état de 13 306 075 électeurs (54,36%) et 11 168 086 électrices (45,63 %). S’agissant de la tranche d’âge des électeurs, la tranche (18-20 ans) s’est élevée à 217 901 électeurs (0,9%), la tranche 21-30 ans à 3 757 840 électeurs (15%), la tranche 31 et 40 ans à 5 668 767 électeurs (23%), 41 et 50 ans à 5 235 140 électeurs (21%), 51 et 60 ans à 4 145 610 électeurs (17%), tandis que pour les électeurs ayant 60 ans et plus, le nombre d’électeurs s’élève à 5 448 903 électeurs (22%). Pour ce qui est de la répartition du corps électoral selon les territoires, le même responsable a fait état de 3 wilayas comptant plus d’un million d’électeurs, en l’occurrence Alger, Oran et Sétif.  Les wilayas recensant entre 500 000 et un  million électeurs s’élèvent à 17 wilayas, il s’agit de Chlef, Tlemcen, Tizi-Ouzou, Blida, M’sila, Batna, Skikda, Constantine, Djelfa, Mascara, Médéa, Béjaïa, Tiaret, Bouira, Boumerdés, Biskra et Mila. Pour ce qui est des wilayas comptant entre 200 000 et 500 000 électeurs, leur nombre s’élève à 22, il s’agit de Mostaganem, Sidi Bel-Abbès, Tébessa, Bordj Bou-Arréridj, Tipasa, Annaba, Relizane, Oum El Bouaghi, Guelma, Ouargla, El Oued, Souk Ahras, El Tarf, Aïn Témouchent, Laghouat, Adrar, Khenchela, Saïda, Ghardaïa et de Béchar. Les wilayas comptant moins de 200 000 électeurs, elles sont au nombre de six : El Bayadh, Naâma, Tamanrasset, Tindouf et Illizi. Plus de 500 000 encadreurs et plus de 74 000 bureaux et centres de vote S’agissant de l’encadrement de l’opération de vote, l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE) a fait état de la mobilisation d’un total de 501 031 encadreurs, dont 427 854 encadreurs de bureaux de vote et 66 410 encadreurs de centres de vote, outre 6164 encadreurs des commissions électorales communales de vote, 147 encadreurs des commissions électorales de wilaya, ainsi que 456 encadreurs des commissions électorales diplomatiques ou consulaires. En outre, 61 014 bureaux de vote ont été mobilisés à travers le territoire national, dont 135 bureaux itinérants, répartis comme suit : 30 301 bureaux pour hommes, 26 569 bureaux pour femmes et 4009 bureaux mixtes. Quant au nombre des centres de vote, il est de 13 181 centres, dont 1756 centres pour femmes. Pour ce qui est des espaces réservés à la campagne électorale, 3111 espaces ont été affectés aux rassemblements et aux meetings populaires, dont 1255 salles de réunion, 649 salles omnisports, 511 complexes sportifs et stades ainsi que 696 places publiques. Concernant les espaces réservés à l’affichage des candidatures, l’ANIE a réservé, à cet effet, 21 344 sites. Par ailleurs, l’ANIE a rappelé que le nombre global du corps électoral s’élevait, en avril dernier, à 24 111 081 électeurs, tandis que la révision exceptionnelle des listes ( du 22 septembre au 6 octobre), comptait un total de 237 355 nouveaux inscrits et 40 079 radiés, donnant lieu à un nombre global de l’électorat, avant la révision périodique des listes électorales effectuée du 12 au 17 octobre écoulé, s’élevant à 24 308 357, soit une hausse de 197 276 électeurs (0,81 %). A ce titre, l’ANIE a indiqué que le nombre des citoyens, notamment les jeunes, s’étant inscrits sur les listes électorales lors de la période de révision périodique qui a duré six jours et dont le nombre s’était élevé à 289 643 électeurs, dépasse le nombre enregistré lors de la révision exceptionnelle, en dépit de sa durée, à savoir 15 jours, «ce qui témoigne de l’intérêt croissant des citoyens à participer à la prochaine élection présidentielle».

  1. N.I