Prise en charge des enfants atteints  d’une déficience mentale / L’investissement privé sollicité 

0
87

Ouvrir la voie aux privés pour investir dans le secteur de la solidarité nationale est dans l’optique du gouvernement.  La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Ghania Eddalia, a indiqué, avant-hier, lors de sa visite de travail et d’inspection à la wilaya  d’Ain Temouchent, qu’un décret est en cours pour faciliter cet acte.

Ce décret exécutif, explique la ministre, permet « d’ouvrir la voie aux privés pour investir dans  des établissements spécialisés dans la prise en charge des enfants atteints  d’une déficience mentale». Présidant la pose de la première pierre de la construction d’un centre  spécialisé dans la prise en charge et la réhabilitation des enfants  autistes dans la ville d’Ain Temouchent, Eddalia a souligné que  le ministère prend en charge 2554 enfants autistes au niveau des centres  du pays. Cet effort se consolide avec l’ouverture d’espaces au niveau des centres spécialisés dans la prise en  charge des handicapés mentaux. Des  classes y sont disponibles  au bénéfice  des autistes en vue d’une meilleure prise en charge psychologique,  éducative et pédagogique, a-t-elle encore ajouté.   Mme Eddalia a ajouté que «certains walis ont pris l’initiative d’ouvrir  des centres en coordination avec le ministère de la Solidarité nationale,  de la famille et de la Condition de la femme à Bouira, à Tlemcen et à Alger  en attendant l’ouverture d’un centre dans la wilaya de Ain Temouchent,  mettant en exergue l’importance de l’implication du secteur privé dans la  prise en charge de ces catégories de la société».

La ministre a visité également une crèche privée où elle a souligné la  nécessité de «renforcer et d’intensifier les contrôles au niveau de ces  jardins d’enfants pour vérifier leur conformité au cahier de charge en  vigueur». La première responsable du secteur «a insisté sur l’importance de  l’utilisation de la langue arabe dans les crèches et les classes  préparatoires relevant de ces structures». Sur un autre plan, la ministre a estimé que le dispositif du micro-crédit mis en place par  l’Angem a donné des résultats positifs, assurant que l’Etat poursuivra son  soutien à ce dispositif et accompagnera les porteurs de projets. La ministre, en visite dans la wilaya d’Aïn Temouchent, en inspectant un  projet-pilote de fabrication de barques, initié, dans la commune de Sidi  Safi, par un bénéficiaire de ce dispositif, a estimé que ce projet reflète  l’efficacité du micro-crédit mis en place par l’Angem et l’Etat est disposé  à soutenir ce dispositif et à accompagner les porteurs de projets. Mme Eddalia a rappelé que l’Angem dispose d’un portail numérique qui  permet aux bénéficiaires de ce dispositif de se faire connaître à l’échelle  nationale, de présenter leurs produits et services, ajoutant que l’Agence  propose également d’autres dispositifs de soutien et d’accompagnement  permettant d’agrandir et d’élargir les projets d’investissements réussis. Au cours de cette visite la ministre de la solidarité nationale s’est enquit de la situation de certains infrastructures  liées à son secteur, à l’instar du centre de  solidarité consacrée aux enfants des wilayas du sud issus des familles  démunies qui accueille 600 enfants des wilayas de Naama et Tindouf  sur  7600 enfants bénéficiaires de colonies de vacances relavant du secteur au  niveau de 14 wilayas côtières durant la saison estivale en cours. A ce propos, le ministre a appelé à «l’intensification des activités culturelles et sportives en coordination avec les secteurs de la Culture et  des Sports et de la jeunesse, ce qui permet aux enfants des colonies de  vacances  d’acquérir de nouveaux comportements». A l’auditorium de la maison de la culture, la ministre a procédé à la distribution d’un quota de motocycles et de chaises électriques au profit  des personnes aux besoins spécifiques  tout en remettant des chèques  bancaires aux bénéficiaires de micro crédit.  Mme Eddalia a également distingué les majors de promo des examens de fin  de cycle primaire et ceux du brevet d’enseignement moyen (BEM).

Selma D.