Production nationale – C’est parti pour la 6e édition « Mantoudj Bladi »

0
56

Durant trois jours, du 6 au 8 novembre, des produits issus de Cette 6e édition, placée sous le haut patronat du ministre du Commerce et intitulée « Mantoudj Bladi », seront exposés au Centre international des Conférences. Une démarche qui vise à mettre sous le feu des projecteurs le potentiel des producteurs locaux, redonnant ainsi aux consommateurs algériens le réflexe de se procurer le produit fabriqué localement.

Cette 6e édition,  est marquée d’une particularité, du fait que les Algériens se sont tournés vers la production locale. Ceci notamment après l’interdiction d’importation d’une liste de produits, qui sont désormais soumis à un droit additionnel provisoire de sauvegarde allant de 30 à 200%. Une démarche qui a pour but de protéger et de promouvoir le produit algérien, mais aussi d’encourager les opérateurs économiques à produire plus et mieux, relevant ainsi le défi de la quantité et de la qualité. Selon les organisateurs, à savoir le groupe « Even Pro Expo », cette 6e édition du Salon Mantoudj Bladi se veut une réponse pragmatique d’amélioration du climat des affaires en Algérie.  Elle s’inscrit, précisent-ils, dans la continuité des efforts consentis par toutes les parties prenantes intéressées à l’effet de promouvoir le produit algérien au-delà des frontières nationales, en se positionnant sur de nouveaux marchés, plus particulièrement en Afrique et au Moyen-Orient. Cette édition s’inscrit également dans la vision globale de l’Algérie qui, notons-le, vise à booster les entreprises algériennes à développer leurs capacités de production pour la prise en charge, sur le marché national, des produits aujourd’hui interdits à l’importation. Dans le sillage de cette vision, cet événement économique constitue le rendez-vous incontournable des professionnels pour faire connaître l’offre algérienne, créatrice de richesse, d’un côté, et facilite la rencontre de nouveaux clients, de nouveaux débouchés et de nouveaux services, d’un autre côté. A l’instar des éditions précédentes, le tissu industriel de l’économie algérienne sera représenté. Il y a lieu de rappeler que les éditions précédentes ont enregistré un engouement des exposants représentant les différentes filières de production. L’intérêt était aussi du côté des visiteurs qui sont partis à la découverte des produits locaux. Les organisateurs estiment en outre que cette édition sera marquée par une nouvelle dynamique pour répondre efficacement aux grands enjeux de développement socioéconomique, en offrant, entre autres, des espaces dédiés à la découverte de la variété des produits algériens, à l’échange entre les hommes d’affaires sur les opportunités de partenariat et de prise de parts sur le marché africain.  Il est aussi question de débattre les grands succès et des alternatives pour viabiliser les opportunités existantes. Un espace Web sera mis en ligne à l’effet de vulgariser en temps réel, à une large audience, les progrès réalisés, les innovations et les savoir-faire cumulés, qui constituent des facteurs clés du succès de toute démarche de progression et de développement à l’international.

A.S