Produits de désinfection et de prévention contre le coronavirus: Rezig appelle les opérateurs du secteur pharmaceutique à en assurer la disponibilité

0
673
Woman's hands putting on surgical gloves-isolation over white background with clipping path.

Le ministre du Commerce, Kamel Rezig, a appelé, les acteurs du secteur pharmaceutique à l’impératif d’assurer la disponibilité des moyens de désinfection et de prévention dont les masques, ainsi que les gants et les gels hydroalcooliques, a indiqué un communiqué du ministère.

«Le gouvernement a commencé à encourager les investisseurs désirant fabriquer les masques, les gants et les produits désinfectants afin de faire face à la demande tout en leur assurant les facilitations en matière d’investissement», a soutenu Rezig lors d’une réunion avec des représentants du Syndicat national algérien des pharmaciens d’officine (SNAPO), de l’Union nationale des opérateurs de la pharmacie (UNOP) et du Conseil de l’ordre des pharmaciens. Cependant, le ministre a fait savoir que le gouvernement pourrait recourir au soutien du marché par des produits importé si la production nationale s’avère insuffisante et ce, après concertation avec les parties concernées notamment au vue de la croissance de la demande sur ce genre de produit au vue des circonstances sanitaires actuelles. Par ailleurs, le premier responsable du secteur a examiné une proposition relative au plafonnement des prix des produits désinfectants au profit des consommateurs outre l’intensification du contrôle en la matière en coordination avec les ministères des Finances et de la Santé. En outre, Rezig a appelé les citoyens au respect des règles d’hygiène afin d’éviter toute contamination, saluant le rôle majeur des acteurs pharmaceutiques dans la sensibilisation et la prévention contre la propagation du Coronavirus.

De leur côté, les représentants des organisations participant à cette réunion, ont salué les propositions du ministre, soulignant l’importance de la prévention et de la sensibilisation, à même de réduire la propagation de la pandémie, conclut le communiqué. Les pharmaciens d’officine mobilisés contre le Covid-19 Le Syndicat national algérien des pharmaciens d’officine (Snapo) tient à informer les autorités sanitaires et l’opinion publique, à travers un communiqué rendu public, de sa mobilisation pour lutter contre le coronavirus. «L’UNOP et le Snapo ont pris l’initiative d’imprimer et de distribuer 50 000 affiches de sensibilisation et d’information contre le coronavirus», a signalé le Snapo. Et de préciser que la demande en rapport avec certains produits a enregistré une augmentation vertigineuse, à l’instar du gel hydro-alcoolique, des gants, des bavettes, et de l’alcool, etc. «Les pharmaciens ne sont guère responsables des ruptures ou du manque de disponibilité de ces produits, et surtout pas de l’augmentation de leurs prix. Le marché subit actuellement l’intervention d’intermédiaires qui sont en train de déstabiliser dangereusement l’accès à ces produits», a précisé la même source. Et d’ajouter : «Le Snapo tient à disculper totalement les pharmaciens d’officine de toutes ces pratiques, et souhaite l’intervention des pouvoirs publics pour la stabilité et la régulation du marché et pour créer des conditions qui garantissent l’approvisionnement des officines de manière continue et régulière.»

De son côté, le Conseil de l’Ordre des pharmaciens se dit sensible dans un communiqué, aux inquiétudes exprimées par les citoyens et conseille les pharmaciens à rester disponibles et particulièrement vigilants pour mener à bien la campagne de sensibilisation et l’application des recommandations mises en place par les autorités sanitaires afin de contenir le risque de propagation du Covid-19, de veiller à la qualité des produits proposés, notamment des gels hydro-alcooliques, des masques et des gants en s’assurant de la fiabilité de leur provenance, prioriser la vente des masques et des gants aux personnes exposées au risque de contamination, respecter les procédures commerciales, notamment en matière de prix, sans toutefois omettre de prendre toutes les mesures qui s’imposent. «Dans ce contexte particulier, il est du devoir du pharmacien de prêter son concours et de faire preuve de responsabilité et d’abnégation au service de la protection de la santé publique», a conclu le communiqué.

Yasmine Derbal