Projet constitutionnel : «L’amendement de la Constitution préserve l’unité du pays et les droits du citoyen», souligne Hoyam Benfréha

0
99

La ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, Hoyam Benfréha, a indiqué samedi à Mascara que le projet d’amendement de la Constitution soumis à référendum le 1er novembre «ouvre à l’Algérie de nouveaux horizons», «garantit la préservation de l’unité du pays et veille à défendre les droits du citoyen».

Présidant un meeting à Mascara dans le cadre de la campagne référendaire, Mme Benfréha a souligné que le projet d’amendement de la Constitution «ouvre à l’Algérie de nouveaux horizons permettant de réaliser le changement escompté par le Hirak pour lequel le président de la République Abdelmadjid Tebboune a répondu favorablement par les propositions émises dans ce projet.» La ministre a souligné que «le projet permettra de consacrer la démocratie et la liberté de pratiquer l’action politique, associative et syndicale», avant de saluer le projet d’amendement de la Constitution élaboré sur la base de propositions d’instances et de personnalités nationales. Ce texte, a-t-elle dit, «intervient pour traiter des dysfonctionnements et combler les vides et les lacunes enregistrés dans le passé.» Dans sa réponse aux préoccupations de certains citoyens présents à la rencontre, la ministre a mis l’accent sur l’importance que voue le président de la République aux habitants des zones d’ombre à travers le pays en se souciant et répondant à leurs besoins dans divers domaines. «Le chef de l’Etat a insisté lors de toutes les réunions du Conseil des ministres sur la nécessité de prendre en charge efficace des préoccupations des citoyens et œuvrer à résoudre leurs problèmes», a rappelé Hayam Benfréha, appelant les citoyens à sortir en masse, le 1er novembre prochain, pour voter en faveur du projet d’amendement de la Constitution. La ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels a souligné, au cours d’une rencontre de proximité et de sensibilisation avec les citoyens dans la commune de Tighennif, l’importance de voter en faveur du projet d’amendement de la Constitution, affirmant qu’il s’agit là «de la première pierre angulaire de la construction de l’Algérie nouvelle».