Projets du secteur de la santé en souffrance: Le gouvernement lève progressivement le gel

0
81

Le ministre de la Santé, de la Population e de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid a déclaré, mardi dans la wilaya de Mascara, que le gouvernement vient de lever progressivement le gel des projets du secteur de la santé, de même qu’il insiste sur le rattrapage des délais des projets en cours de réalisation pour combler le déficit en la matière.

Le ministre, qui était lors de sa visite dans la wilaya en compagnie du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdelbaki Benziane et le ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé de l’Economie de la connaissance et des Start-up, Yacine El Mehdi Oualid, dans la wilaya, a indiqué que le gouvernement a procédé récemment au dégel progressif des projets du secteur de la Santé gelés auparavant en raison des conditions économiques difficiles. Il sera procédé au lancement des projets les plus pressants à l’exemple de ceux de l’hôpital pôle d’une capacité de 700 lits d’Alger et de l’hôpital des maladies cancéreuses de la wilaya de Djelfa, qui seront suivi prochainement par d’autres projets, à savoir le projet de réalisation d’un hôpital de 120 lits dans la wilaya de Mascara, a-t-il fait savoir. M. Benbouzid a indiqué que le gouvernement œuvre actuellement à rattraper le retard accusé dans certains projets en cours de réalisation dans certaines wilayas  pour être livrés prochainement, à l’instar de l’hôpital de 240 lits dans la wilaya de Mostaganem, de même que l’hôpital spécialisé en orthopédie dans la ville de Bouhanifia dans la wilaya de Mascara, qui sera réceptionné prochainement pour assurer la couverture du déficit en matière de prise en charge des malades dans ce domaine. Le ministre a déclaré, lors de l’inspection du projet de réalisation de l’hôpital spécialisé en orthopédie à Bouhanifia, dont les travaux ont atteint un taux d’avancement de 90% et qui sera livré en décembre prochain, qu’il faut revoir dans l’orientation l’hôpital uniquement pour l’orthopédie, compte tenu de ses capacités de 120 lits, en plus d’autres spécialités en lien avec les maladies des os de manière à ce que ses services aient un caractère régional qui doit profiter aux malades de toute la région ouest du pays. Au nouveau service des urgences médico-chirurgicales de la ville de Mascara qui a ouvert ses portes à la fin du mois de juillet dernier, il a insisté sur l’importance de rapprocher les services de santé des citoyens en reconsidérant le travail dans les structures de santé de proximité, à l’exemple des salles de soins, des centres de santé et des polycliniques pour alléger la pression sur les hôpitaux, pour qu’ils prennent en charge de manière efficace les cas avec un plus grand soin. Le ministre a mis en garde, durant sa visite à l’unité des maladies infectieuses de ce même service, contre les négligences, mettant en garde contre le danger de la propagation du coronavirus qui a connu une régression du nombre de cas atteints au niveau national et local, tout en appelant à exploiter cette période de baisse enregistrée actuellement pour la constitution du stock stratégique de différents matériels et la révision de l’organisation des diverses capacités .

Yasmine Derbal