Protection civile: 23 décès par noyade à l’échelle nationale depuis l’ouverture de  la saison estivale

0
145

 

Vingt-trois (23) décès par noyade sont à  déplorer à l’échelle nationale, depuis l’ouverture de la saison estivale  2019, a indiqué à El Tarf, le directeur général de la protection civile, le colonel Bourrelaf  Boualem.

« Sur 23 décès par noyade, 19 ont été enregistrés sur des plages interdites à la baignade et 04 autres au niveau des plages autorisées », a précisé le  responsable en marge d’une réunion de coordination conjointe entre les services de la protection civile algérienne et tunisienne, tenue au siège de la wilaya d’El Tarf. Soulignant  également le décès par noyade de 18 autres personnes dans différents plans d’eau, le même responsable a détaillé que la wilaya d’Oran occupe la première place avec 05 décès par noyade, suivie d’El Tarf avec 4  morts à déplorer. Un total de 4.354 interventions a été effectué par les services de la protection civile à ce jour, précisant que 2.896 baigneurs ont été sauvés d’une mort certaine et 325 autres ont été secourues après avoir subies divers autres dommages. Le DG  de la protection civile a, à cette occasion, mis l’accent sur l’importance des actions de sensibilisation sur la prévention et le respect des normes de baignade pour éviter les drames. Sur un autre registre, le colonel Farouk Achour, sous directeur de l’information et la sensibilisation à la direction générale de la  protection civile a indiqué que 119 hectares de forêts ont été ravagés par un total de 73 foyers d’incendies, déclarés depuis le 1er juin dernier à l’échelle nationale. Il a également souligné que le nombre de colonnes mobiles, était « en perpétuelle hausse », atteignant pour cet été 37 colonnes. Cette réunion de coordination conjointe, entre dans le cadre du protocole  de coopération signé en 1985 entre l’Algérie et la Tunisie et intervient suite à la réunion du comité technique mixte pour la coopération dans le domaine de la protection civile, et la mise en œuvre des recommandations émanant de la première réunion des responsables des wilayas frontalières entre les deux pays, tenue en octobre de l’année dernière en Tunisie.