Protection civile: L’Algérie veut renforcer ses capacités d’intervention aux normes INSARAG

0
140

La Protection civile ambitionne de renforcer ses capacités d’intervention aux normes INSARAG (Groupe consultatif international de recherche et de sauvetage) en zones urbaines sous l’égide des Nations unies avec la formation de deux autres équipes à Bouira et Médéa, a annoncé, hier à Bouira, le directeur de l’information et des statistiques à la Direction générale de la Protection civile (DGPC), le colonel Farouk Achour.

Le même responsable a expliqué que l’Algérie comprend actuellement un seul groupe aux normes internationales situé à El Hamiz (Alger), ajoutant que des formations seront lancées pour former deux autres groupes à  certifier aux normes de l’INSARAG. Pour le groupe de la wilaya de Bouira, la Direction a désigné les 40 éléments de l’unité ainsi que les 40 autres remplaçants et ce, à l’issue d’une réunion tenue, hier  au siège de la direction, a indiqué, de son côté, le chargé de la communication de la direction de la Protection civile de Bouira, le sous-lieutenant Abdat Youcef. «Les services de la direction de la Protection civile se sont rassemblés hier  et ont désigné les 40 membres de ce groupe ainsi que les 40 remplaçants en vue de les préparer à une certification INSARAG après une formation pouvant durer jusqu’à plus d’un an», a expliqué à l’APS le sous-lieutenant Abdat. La formation de ce groupe portera, notamment sur le volet relatif aux entraînements physiques pour les éléments d’intervention sur le terrain en cas de catastrophe naturelle et sur le volet organisationnel pour les responsables du groupe afin de pouvoir assurer une bonne organisation d’intervention et de coordination selon les normes de l’organisation INSARAG. «Ces formations s’inscrivent dans le cadre de la modernisation et du développement du corps de la protection civile algérienne», a souligné le colonel Achour, précisant que son institution «dispose de toutes les infrastructures et compétences nécessaires pouvant la hisser au rang des grands en matière d’intervention et de sauvetage au niveau international. «En 2018, la ville d’El Esnam (Est de Bouira) avait abrité avec succès un exercice international de simulation d’un séisme auquel des éléments de la Protection civile issus de pays européens (Suède, Italie, France, Portugal, Espagne et d’Allemagne) y avaient pris part.

  1. A.B.