Protection civile: Séminaire sur la communication en période de crise au profit d’officiers

0
1205

Une session de formation sur la communication de crise au profit des officiers de la Protection civile chargés de l’information des wilayas (12 personnes) a débuté, ce dimanche au niveau de la Direction de la Protection civile de la wilaya d’Alger. Assurée par des experts français, cette formation à laquelle participent aussi des journalistes, entre dans le cadre des accords de coopération algéro-français (FSP) dans le domaine de la Protection civile, a indiqué le Colonel Farouk Achour chef de service de la communication à la Direction générale de la Protection civile.

Il a ajouté que le but essentiel de cette formation de cinq jours (18-22 juin) est de «préparer efficacement les officiers à la gestion de l’information en cas de risques et aussi au management des crises». Il a relevé que la session de formation permettra aux participants d’acquérir des savoirs-faire, mais également des capacités et des compétences dans le domaine de la communication de crise. A l’issue de cette formation prodiguée par le lieutenant-Colonel Sébastien Paletti appartenant au corps des sapeurspompiers de Marseille et Sébastien Hreblay assurant des formations à l’école des sapeurs-pompiers en France, les participants seront capables de choisir et mettre en œuvre les outils d’identification et de dimensionnement des crises et de préparer et de conduire une démarche de communication de crise que ce soit sur les plans technique, scientifique ou social, a souligné le Colonel Achour. Elle permettra aussi aux participants d’appréhender la nature et les principales caractéristiques des situations de crise afin d’apprendre à y faire face et de mettre en place les outils de retour d’expérience et de préparation à la gestion de la communication en cas de crises. Le commandant Olivier Surin chef de projet (FSP) dans le domaine de la Protection civile entre l’Algérie et la France, a considéré de son côté, que cette session de formation constitue «un réel partage de connaissance» entre les deux corps sur la façon de communiquer en cas de crise ajoutant qu’elle permettra aux participants de se munir des outils nécessaires pour gérer les situations de crise le mieux possible en coopération avec les médias.