Protection des enfants des dangers sur Internet: L’Unicef plaide pour des politiques «soucieuses» de l’enfant

0
51

Le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) en Algérie compte lancer prochainement une campagne de sensibilisation en collaboration avec différentes institutions étatiques dans le but d’interpeller le grand public- en particulier les parents- des dangers auxquels leurs enfants sont exposés en regardant des contenus numériques.

Le représentant de cette organisation internationale, Marc Lucet a indiqué à la presse lors de la présentation, à Alger, du rapport annuel de l’Unicef que cette campagne, qui suit celles organisées 2015 et 2016, verra la participation de plusieurs organismes à l’image des ministères de la Solidarité, de l’Education nationale, des Affaires religieuses, de la Justice, ainsi que celui de la Communication, la Sûreté et la Gendarmerie nationale… Lucet a exprimé l’engagement de l’Unicef à être aux côtés des institutions algériennes et continuer à soutenir les efforts de l’Algérie, notamment autour de l’éducation. A travers son rapport mondial annuel intitulé : «La situation des enfants dans le monde 2017 Les enfants dans un monde numérique», l’Unicef retrace les expériences et met à jour les débats autour de l’utilisation du numé- rique par les enfants. Ces derniers jours, un jeu dénommé» Baleine bleue» a fait la polémique en Algérie et pris une dimension particulière, notamment après une série de suicide d’enfants à Béjaïa et Sétif. Le gouvernement a réagi en bloquant ce jeu dangereux et une enquête judicaire a été lancée.

Lucet a exprimé son soutien et sa peine aux familles des victimes soulignant le travail engagé avec le gouvernement algérien, et ce, à travers des campagnes de sensibilisation et l’élaboration de politique de bonnes pratiques pour protéger l’enfance. Dans ce sens, le rapport met en avant la question de l’éducation et insiste sur la formation des enfants en vue de les doter de cette habilité à reconnaitre le contenu. «La question n’est pas seulement d’interdire, mais d’optimiser et de faire évoluer l’encadrement et la réglementation pour adapter Internet aux enfants», a précisé l’interlocuteur. Selon le représentant de l’Unicef, le rapport souligne les actions entreprises dans le monde et appelle à la fois à des actions plus fortes dans le monde entier. Selon lui, l’usage d’internet par les enfants doit être encadré par des politiques qui soient soucieuses de l’enfant. Les chiffres publiés par l’indiquent l’implication ascendante de la tranche d’âge dépassant pas les 18 ans dans l’utilisation d’internet. Un utilisateur d’internet sur trois (1 sur 3) au niveau mondial à moins de 18 ans, des statistiques inquiétantes qui ont entrainé, selon le rapport, des changements non seulement sur le monde mais sur l’enfance aussi.