Putsch avorté en Turquie: L’état d’urgence va être prolongé de trois  supplémentaires 

0
89

Le Premier ministre turc Binali Yildirim a  annoncé vendredi que le gouvernement va proposer la prorogation de l’état  d’urgence, décrété en juillet dernier en Turquie à la suite du coup d’Etat  avorté, pour une cinquième période de 90 jours.

Le gouvernement envisage de demander au parlement de prolonger l’état  d’urgence, qui prend fin le 19 juillet courant, pour une durée de trois  mois supplémentaires afin d’assurer la protection de la démocratie, la  règle de droit, les droits et libertés des citoyens de manière efficace. Il n’est pas question de « levée de l’état d’urgence tant que le pays  n’aura pas retrouvé la paix et la sérénité », a indiqué le président Erdogan  lors des commémorations du premier anniversaire de cette tentative de  putsch militaire, affirmant que cette mesure sera levée lorsque « notre  objectif en matière de lutte antiterroriste sera atteint ( ) et toutes les  inquiétudes dissipées ». Depuis la proclamation de l’état d’urgence, le pouvoir a lancé une vaste  purge dans les rangs des partisans de Gülen. Quelque 50.510 personnes ont  été, depuis, arrêtées parmi lesquelles 169 généraux, 7.098 colonels et  subordonnés, 8.815 policiers, 24 préfets, 73 adjoints au préfet, 116  sous-préfets de districts ainsi que 2. 431 magistrats et 31.784 autres  suspects, selon un décompte du ministère de la justice. A ce jour, 169.013 suspects ont fait l’objet d’une enquête ou ont été  poursuivis dans le cadre des enquêtes sur le coup d’Etat manqué dont 43.404  ont été libérés.