Ramadhan 2018: Le ministère de l’Intérieur procède aux dernières retouches

0
727

A moins de dix jours du mois de Ramadhan, le ministère de l’Intérieur a fait, ce dimanche, le point sur l’opération de distribution du colis alimentaire pour les familles nécessiteuses. La réunion a été présidée par le chef de cabinet du ministère, Abdelhak Nasri et en présence des secrétaires généraux et des inspecteurs des wilayas, des chefs de daïras et des secrétaires généraux des communes, qui ont fait un point sur l’état d’avancement de cette opération qui sera gérée, pour la première fois, via un système informatisé pour lui conférer davantage d’«efficacité» à travers l’ensemble du territoire national, selon un responsable du ministère qui s’est exprimé.

La rencontre a été surtout l’occasion pour rappeler les instructions données récemment par le ministre de l’Intérieur, qui avait ordonné d’entamer la distribution des colis, contenant tous les produits nécessaires, avant le début du mois du Ramadhan, d’assurer les conditions de conservation des denrées et d’attacher un souci particulier au «respect de la dignité des citoyens et des familles démunies».

La réunion a également vu la présentation du systè- me informatique mis en place par le ministère pour la gestion de l’opération de solidarité du mois de Ramadhan comme première étape avant sa généralisation à toutes les actions de solidarité, notamment à la prochaine rentrée scolaire. Parmi les «points positifs et avantages» de ce système, qui s’inscrit dans le cadre du processus de modernisation lancé, depuis quelques années, par les services du ministère de l’Intérieur «l’utilisation du registre national de l’état civil pour l’inscription des bénéficiaires du colis de Ramadhan (démunis), une démarche qui exclura les bénéficiaires fictifs ou décédés et mettra fin au phénomène de la multiplicité d’inscription de la même personne dans plusieurs communes».