Ramadhan, saison estivale et rentrée sociale et scolaire… Bedoui veut prendre ses dispositions à l’avance

0
189

Le dossier de la rentrée sociale et scolaire et du lancement de l’application relative au suivi des écoles primaires a été au centre d’une rencontre, jeudi, par visioconférence entre le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, les walis et les cadres des 48 wilayas.

Bedoui a présidé cette rencontre qui a été consacrée à l’examen de plusieurs projets et d’importants dossiers à l’image du transport, de la cantine scolaire, de l’aménagement, du chauffage, de l’hygiène, de l’équipement, des préparatifs au mois de Ramadhan, de la saison estivale, des énergies renouvelables et du système informatique, a indiqué un communiqué du ministère de l’Intérieur. Ont pris part à cette réunion, les walis, les directeurs centraux, les cadres, les chefs des projets et des chantiers et tous les cadres locaux et les élus, a précisé la même source, ajoutant que la commission composée de 80 cadres du ministère de l’Intérieur chargée de l’inspection de 2681 établissements éducatifs et 1949 cantines scolaires et ce, à travers les 907 communes du pays, a présenté un rapport au ministre concernant ces thèmes. Intervenant lors de cette rencontre, Bedoui a donné des instructions pour la prise en charge de ce dossier et de tous les dossiers y afférents, mettant l’accent sur le dossier des écoles primaires, qui les a qualifiés de «prioritaires» pour le secteur, en prévision des prochaînes rentrées sociale et scolaire sur tous les niveaux.

Evoquant la commission nationale présidée par le secrétaire général du ministère œuvrant de concert depuis des mois avec les SG d’autres secteurs, le ministre de l’Intérieur a affirmé que «le gouvernement a pris en considération l’ensemble des recommandations formulées par ladite commission entre autres, la levée du gel sur les projets du secteur de l’Education, outre une série d’importantes décisions qui s’inscrivent dans le cadre des orientations du président de la République». «Tous les acteurs et responsables locaux et centraux doivent mobiliser tous les moyens humains et matériels pour bien préparer la rentrée sociale de tous les cycles, notamment l’école primaire dont une plus grande partie de gestion est assurée par les collectivités locales d’autant qu’elle est la cellule principale du système éducatif», a soutenu le premier responsable du secteur. Le ministre a instruit tous les walis «de prendre en charge les écoles qui ne disposent pas de cantines scolaires et prendre toutes les dispositions nécessaires pour leur création et leur équipement avant la rentrée scolaire», ajoutant «la nécessité d’assurer dans tous les établissements scolaires une cantine avec des repas chauds ainsi que du transport scolaire».

Il a appelé à concrétiser ce programme dans le cadre de «l’action solidaire organisée» dans les plus brefs délais tout en fixant les priorités. A ce propos, Bedoui a relevé que les autorités centrales du secteur «n’approuveront aucun budget des wilayas qui n’ont pas pris en considération dans leur budget les attributions financières au transport, à la restauration, à la santé scolaire et à l’hygiène». Il a rappelé la décision du président de la République portant dégel des infrastructures du secteur de l’éducation concernant 1507 opérations et la conclusion d’un marché avec les établissement publiques pour l’acquisition de plus de 3500 bus de transports scolaires durant 2018 et les distribuer aux communes, mettant en avant la nécessité d’assurer le transport et de consentir davantage d’efforts pour résoudre ce problème au niveau local. La rencontre a permis également au ministre d’évoquer les préparatifs du mois du Ramadhan, appelant, à ce titre, à accorder une importance capitale à ce mois sacré et important dans la vie des Algériens, poursuit le communiqué. «Les préparatifs pour cet évènement un mois durant est également une étape pour préparer la prochaine saison estivale qui approche à grands pas, et ce, en veillant à assurer la propreté de l’environnement, la préparation des mosquées et le nettoyage des marchés et autres», a souligné le ministre. Bedoui a appelé, à ce propos, les responsables locaux des 14 wilayas côtières à «redoubler d’efforts et à créer une dynamique touristique interne plus importante à travers la mise en place d’espaces de loisirs et de camps d’été pour permettre à nos concitoyens de profiter de nos plages».

Bedoui a abordé, en outre, le sujet des énergies renouvelables qui doivent être, a-t-il dit, exploitées au maximum, rappelant à ce titre l’importance capitale qu’accorde le gouvernement à ce sujet. Affirmant que ce projet sera bénéfique pour les caisses des collectivités locales, le ministre a mis en avant la disponibilité de son département à ne ménager aucun effort pour la mise en œuvre du projet des énergies renouvelables à travers les quatre coins du pays, à travers, a-t-il rappelé, un programme global lancé par le secteur pour la réalisation de cet objectif. Le ministre a évoqué sa récente rencontre avec le ministre des Ressources en eau et un nombre de walis pour examiner la problématique de l’alimentation en cette matière au niveau des wilayas concernées, assurant, à ce titre, que «toutes les préoccupations soulevées lors de cette rencontre ont été prises en compte et réglées par des décisions du gouvernement». Bedoui a instruit, enfin, les walis de veiller à la bonne préparation de la prochaine rencontre gouvernement-walis et de profiter de cette occasion pour faire des collectivités locales «une force de proposition», à travers, notamment la soumission de l’ensemble des préoccupations ayant trait à la situation de la croissance socio-économique au niveau national.